Affaire de la sex-tap: Florentino Pérez prend la défense de Benzema

Avec le soutien de

Le président du Real Madrid, Florentino Pérez, a pris la défense jeudi de son attaquant, Karim Benzema, en insistant sur son droit à "la présomption d'innocence" et en fustigeant ceux "qui l'ont déjà jugé".

"Karim doit bénéficier, comme nous tous, de ce droit fondamental, la présomption d'innocence", a déclaré Florentino Pérez au cours d'une conférence de presse.

Karim Benzema, qui risque une peine maximum de cinq ans de prison, est mis en exemen dans l'affaire du chantage à la "sex-tape" exercé à l'encontre de son coéquipier des Bleus, Mathieu Valbuena.

"Je crois que certaines personnes se sont très bien comportées, comme (Nicolas) Sarkozy et d'autres moins bien et l'ont déjà jugé, des personnes très importantes et qui, selon moi, se sont plutôt mal conduites", a-t-il ajouté, faisant apparemment référence au Premier ministre Manuel Valls.

Benzmma "ne mérite pas d'être condamné avant d'être jugé", a-t-il conclu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires