Le dernier chasseur de sorcières: Un film d’action macabre mais divertissant

Avec le soutien de

Résumé

Il y a 800 ans, Kaulder, chasseur de sorcières, affrontait la Reine des Sorcières. Celle-ci avait lâché sur le monde le fléau de la peste noire et le chasseur était parvenu à la vaincre au bout d’un terrible combat. En mourant, la Reine des Sorcières lui avait jeté le sortilège de la vie éternelle. C’est pourquoi, Kaulder est toujours là, à notre époque, vivant à New York et travaillant pour une organisation appelée « La Croix et la Hache », chargée de faire respecter la trêve entre sorcières et humains. Depuis qu’il est devenu immortel, Kaulder est toujours accompagné d’un prêtre chargé de veiller sur son âme et de noter ses hauts faits. Ces prêtres, renouvelés à chaque génération, se sont toujours appelés Dolan. Alors que le 36e Dolan s’apprête à prendre sa retraite et a déjà choisi un 37e pour le remplacer, il meurt dans son sommeil. En fouillant l’appartement du défunt, Kaulder et le 37e Dolan trouvent des traces de magie noire très ancienne, remontant à 800 ans…

La note : 6/10

Heroic Fantasy, macabre histoire de goule, divertissement pour adolescents gorgés de liens vers d’éventuels nouveaux épisodes sur le modèle des Young Adult Novels tant à la mode, film d’action avec un gros dur, un vrai... «Le dernier chasseur de sorcières» est un peu tout cela à la fois.

Signé par Breck Eisner, à qui l’on doit le piètre «Sahara», mais réhabilité dans le domaine du fantastique avec le remake de «The Crazies», le classique de George A. Romero, ce divertissement ad-hoc pour Halloween se situe quelque part entre l’infâme «Hansel & Gretel : Witch Hunters» et le plaisant «L’apprenti sorcier». Du divertissement surnaturel avec créatures dantesques, pour un public adolescent qui devra pour une fois, au lieu des héros imberbes de 16-20 ans, suivre les péripéties d’un quinqua chauve dont le nom en solo a toujours eu bien du mal à exister en dehors de la saga des «Fast & Furious».

Le scénario démarre au temps médiéval de la Peste Noire (en fait une malédiction de la reine des sorcières destinée à éradiquer l’espèce humaine) et se poursuit à notre époque de paix relative entre humains et créatures maléfiques un peu domestiquée ou du moins normalisée. Un sujet typique des franchises littéraires pour jeunes adultes qui ont fleuri ces dernières années. C’est l’un des points faibles d’une série B en manque de développements et d’un noyau narratif complexe.

Quelques flashbacks permettent de raviver les temps anciens à l’écran, lors de rêves dans lesquelles certaines sorcières, les perce-rêves, sont capables de s’introduire. Cela permet de revenir sur quelques-unes des plus belles séquences du film, au coeur de l’antre originel du Mal, sorte d’arbre malfaisant regorgeant d’insectes porteurs de mort.

La touche visuelle du film, qui survole la plupart des pistes narratives jetées (les théories du complot...), pousse beaucoup sur une esthétique clinique. La texture de l’image est de toute beauté, et cette limpidité ne diminue nullement la qualité des effets spéciaux numériques particulièrement percutants. Les créatures sont belles et offrent de savoureux moments.

Si l’association fantasque entre Vin Diesel, ultime chasseur de sorcières, immortel en raison d’un sort de la Reine des sabbats, et une jeune sorcière contemporaine gothique, tenancière de bar, paraît un peu légère pour le gabarit énorme qu’impose Diesel, acteur qu’on imagine davantage à en découdre avec du lourd ou à s’associer avec des pointures du genre, cette comédie d’action et d’épouvante se savoure comme un spectacle de circonstance plutôt au dessus de la mêlée des autres productions surnaturelles pour adolescents. À voir pour les fans du genre.

Fiche technique

Titre original : The Last Witch Hunter

Genre : Fantastique, action

Durée : 1 h 50

De : Breck Eisner

Avec : Vin Diesel, Elijah Wood, Rose Leslie, Julie Engelbrecht, Michael Caine

Salles : Star Caudan, La Croisette, Bagatelle

Source : Internet

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x