Textile: après la reprise, Star Knitwear vise l’expansion

Avec le soutien de
S’il n’y a pas eu de licenciement après la reprise de Star Knitwear, un exercice d’évaluation des performances est actuellement en cours à l’usine.

S’il n’y a pas eu de licenciement après la reprise de Star Knitwear, un exercice d’évaluation des performances est cependant actuellement en cours à l’usine.

L’usine appartenant anciennement à la famille Parkar se prépare à connaître une expansion. Depuis que la firme Hoskens Consolidated Investment Mauritius, partenaire du groupe sud-africain Trade Call Investment Apparel (TCIA), a racheté l’usine, la nouvelle direction a lancé un appel à candidature pour remplir de nouveaux postes créés en marge de son agrandissement. L’objectif des repreneurs: amener l’usine à produire plus de 1,5 million de pièces par mois.

«La production actuelle est inférieure de 40 % à ce qui est visé. Nous avons eu de nouveaux contrats et nous devons tout faire pour honorer les commandes. Nous devons donc amener l’usine à produire plus de 1,5 million de pièces mensuellement d’ici les deux prochains mois», affirme Herman Pillay, président duconseil d’administration du groupe TCIA dans une déclaration à l’express. Les clients de l’usine se trouvent principalement en Europe, aux États Unis et en Afrique du Sud.

Le président de TCIA explique que le groupe investit actuellement dans de nouvelles machines présentant les dernières technologies.

Productivité des employés

En revanche, même s’il n’y a eu aucun licenciement à la reprise de l’usine, Herman Pillay précise qu’un exercice d’évaluation des performances est actuellement en cours. «Nous attendons des employés qu’ils soient très productifs pour que l’usine ne se retrouve pas dans le rouge», précise le président du conseil d’administration de TCIA.

L’usine a été placée sous administration judiciaire, le 5 juin, car elle n’arrivait pas à rembourser des emprunts contractés auprès de la Barclays Bank, la Banque des Mascareignes, AfrAsia Bank, la National Commercial Bank (ex-Bramer Bank) et la State Investment Corporation.

Les créanciers de Star Knitwear ont avalisé la vente de l’usine en novembre. De sources proches du dossier, il ressort qu’au moment de la signature de l’accord, TCIA était prêt à injecter Rs 500 millions en sus de couvrir une partie des dettes de l'usine s'élevant à quelque Rs 1,5 milliard.

Quant au montant exact de la transaction, ni les Parkar, ni TCIA et encore moins la firme d’experts- comptables Deloitte qui s’est occupée de l’administration, ne souhaitent faire de commentaire à ce sujet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires