Espagne/16e de Coupe du Roi: énorme couac au Real, le Barça qualifié

Avec le soutien de

Le Real Madrid a peut-être commis un faux-pas retentissant mercredi en alignant en Coupe du Roi à Cadix le Russe Denis Cheryshev, qui était a priori suspendu, ce qui pourrait valoir au club merengue une exclusion précoce de la compétition.
 
Sur le terrain, le Real a pourtant facilement disposé des Andalous 3-1 lors de ce 16e de finale aller, avec notamment un but de Cheryshev. Un peu plus tôt, le FC Barcelone s'était pour sa part facilement débarrassé de Villanovense (6-1) en 16e retour pour devenir le premier club qualifié en huitièmes de finale (0-0 à l'aller).
 
Mais pour le Real, les choses pourraient très mal tourner sur tapis vert: selon une information de la radio espagnole Cadena Cope, Cheryshev avait écopé le 6 mars dernier d'un match de suspension pour accumulation de cartons jaunes avec Villarreal, club où il était prêté. Le "sous-marin jaune" s'était incliné en demi-finale face au Barça (3-1, 3-1), futur vainqueur.
 
Le Russe aurait donc dû en principe purger cette suspension lors du premier match de Coupe du Real Madrid de la saison 2015-2016, à savoir le 16e de finale aller, mercredi à Cadix (3e division).
 
"Clairement, le club ne le savait pas, a réagi en conférence de presse l'entraîneur madrilène Rafael Benitez. Villarreal, la Fédération ne nous avaient rien dit. Quand nous l'avons appris, nous l'avons remplacé pour démontrer notre bonne foi. (...) Nous l'avons appris à la mi-temps. Nous avons fait tout ce que nous pouvions faire à ce moment-là."
 
A cause de cette apparente erreur administrative, la "Maison blanche" pourrait encourir une lourde sanction allant jusqu'à l'exclusion. Cadix a confirmé qu'un recours serait déposé.
 
"Nous avons décidé de déposer une réclamation contre la composition d'équipe indue. Nous le faisons avec le coeur endolori parce que c'est un club ami, mais c'est une décision ferme et prise à l'unanimité", a déclaré le président du club andalou Manuel Vizcaino en conférence de presse.
 
- Le précédent Osasuna -
La jurisprudence ne semble pas aller dans le sens du Real. En septembre dernier, l'Osasuna Pampelune a été purement et simplement éliminé au 2e tour de la Coupe du Roi pour des faits similaires après avoir aligné contre Mirandes un joueur, Unai Garcia, qui avait reçu un carton rouge la saison précédente. Le juge de compétition a donné match perdu à Osasuna, ce qui a entraîné son élimination.
 
En outre, selon la presse, un autre cas pourrait faire l'objet d'une réclamation de la part de Cadix: le jeune attaquant Borja Mayoral, présent sur le banc de touche madrilène mercredi, avait également écopé d'un match de suspension après la finale de la Coupe du Roi juniors contre le Rayo Vallecano au printemps dernier.
 
Déjà ébranlé par l'humiliation subie face au Barça dans le clasico (4-0) le 21 novembre, Rafael Benitez pourrait voir sa situation encore plus fragilisée si le Real Madrid se voyait exclu d'entrée d'une des trois compétitions qu'il brigue chaque année avec la Liga et la Ligue des champions.
 
Par un curieux hasard, le technicien madrilène avait déjà subi une situation comparable lorsqu'il entraînait Valence: en 2001, également en Coupe du Roi, il avait aligné ensemble sur la pelouse quatre joueurs extra-communautaires, quand la règlementation n'en permettait que trois. En conséquence, Valence avait été exclu de la Coupe du Roi.
 
"Nous allons attendre la suite des événements. De notre part, il n'y avait ni volonté (de frauder), ni connaissance de la situation", a commenté au micro de Canal+ Espagne Emilio Butragueño, directeur des relations institutionnelles du Real Madrid.
 
Une fois le recours déposé, le juge de compétition de la Fédération espagnole de football (RFEF) devrait en principe se prononcer vendredi.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires