La nomination du directeur de l’Integrity Reporting Services Agency taraude Bérenger

Avec le soutien de
Paul Bérenger ne s’est pas mis à table au sujet des e-mails de Swaleha Joomun le mentionnant.

Paul Bérenger ne s’est pas mis à table au sujet des e-mails de Swaleha Joomun le mentionnant.

«Je ne suis pas satisfait avec la nomination du directeur de l’Integrity Reporting Services Agency concernant la loi Bhadain», a déclaré le leader des Mauves, ce samedi 28 novembre, lors de son point de presse hebdomadaire. Paul Bérenger dit prendre note des amendements concernant le Good Governance and Integrity Reporting Bill, mais émet des réserves car la nomination du directeur de l’agence se fera par la présidente de la République, certes, mais après consultation avec le Premier ministre et le leader de l’opposition. «Nous allons en discuter lors d’un bureau spécial mardi prochain», a-t-il ajouté.

Arrestation de Shakeel Mohamed pas normale

Paul Bérenger a également commenté l’arrestation de Shakeel Mohamed, lundi 23 novembre. «Ce n’est pas normal que pendant l’absence du premier ministre, une situation comme cela arrive. Shakeel Mohamed est quand même un député élu par le peuple ! J’ai été personnellement très touché par l’interview de son épouse dans la presse et je sympathise avec la famille», a affirmé le leader du Mouvement militant mauricien (MMM).

Par ailleurs, Bérenger dit préférer de pas faire de commentaire sur le fait que son nom a été cité dans les correspondances de Swaleha Joomun. Ces e-mails envoyés à Shakeel Mohamed portent en effet sur l’affaire Gorah Issac. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires