Ligue 1: Marseille donne une leçon de réalisme à Saint-Etienne

Avec le soutien de
La joie des Marseillais autour de Michy Batshuayi auteur du 1er but de l'OM à Saint-Etienne, le 22 novembre 2015.

La joie des Marseillais autour de Michy Batshuayi auteur du 1er but de l'OM à Saint-Etienne, le 22 novembre 2015.

Marseille a donné une leçon de réalisme à Saint-Etienne en s'imposant dimanche au stade Geoffroy-Guichard (2-0) grâce à deux buts de Michy Batshuayi et Georges-Kévin Nkoudou au terme d'un bon match de la 14e journée de Ligue 1 opposant deux clubs européens convalescents.
 
L'OM restait sur une défaite à domicile contre Nice (1-0) alors que l'ASSE avait été mis en déroute dans le derby face à Lyon (3-0).
 
Batshuayi a ouvert la marque en fin de première période sur une passe de Nkoudou après un centre délivré de l'aile droite par Brice Dja Djédjé (41) avant que l'OM ne porte le score à 2-0 peu après la mi-temps sur un tir de Nkoudou, encore lui, détourné par Perrin qui trompait son gardien Stéphane Ruffier (52).
 
Celui-ci s'était déjà interposé à deux reprises en début de partie devant Lucas Ocampos (3) et surtout sur un tir de Lassana Diarra, lequel a livré une grosse performance, qu'il détournait sur le barre (16).
 
Le club phocéen, qui recevra les Néerlandais de Groningen en Europa League, demeure toutefois dans la seconde moitié du classement, au 12e rang avec 18 points.
 
De leur côté, les Verts, qui portaient un maillot siglé du logo "Tous debouts, play for Paris", en hommage aux victimes des attentats commis la semaine dernière dans la capitale, concèdent leur seconde défaite consécutive et la deuxième sur leur terrain cette saison. Ils restent 7es à trois longueurs du podium.
 
L'ASSE, pénalisée par l'absence des défenseurs Mustapha Bayal Sall et Florentin Pogba, du milieu Fabien Lemoine et surtout de Robert Beric en attaque, tous blessés, puis en cours de match par la sortie sur blessure de Valentin Eysseric (43), peut toutefois s'en vouloir.
 
Les Stéphanois auraient mérité de prendre l'avantage en première période au cours de laquelle ils se sont créés cinq occasions très nettes.
 

Mandanda déterminant

 
Steve Mandanda a alors maintenu son équipe dans le match en détournant un tir de Romain Hamouma (9) et une reprise de la tête de Vincent Pajot à la réception d'un centre délivré de l'aile gauche par Benoît Assou-Ekotto (38).
 
Hamouma, de la tête, manquait le cadre de justesse après un coup franc de Eysseric (23).
 
Enfin, Kevin Monnet-Paquet, après avoir manqué la reprise d'un centre de Renaud Cohade (28), trouvait le poteau (30).
 
Toutefois, l'ouverture du score par Batshuayi, qui a manqué de peu d'inscrire un troisième but pour l'OM après une passe de Nkoudou et sur un coup franc détourné par Ruffier (61, 69), ont nettement coupé l'élan des Stéphanois.
 
Après la mi-temps, seuls Monnet-Paquet qui a poussé Mandanda à intervenir encore (61) et un coup franc joué par Hamouma frôlant le poteau (64) ont été dangereux.
 
Jeudi en Europa League, Saint-Etienne devra trouver une solution à cette carence offensive pour se donner une chance d'assurer définitivement sa qualification pour les 16es de finale de l'Europa League en Norvège contre Rosenborg Trondheim.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires