Un Allemand accusé de pédophilie: des anomalies dans la déposition de la victime

Avec le soutien de
L’accusé est un chargé de cours à l’université de Technologie.

L’accusé est un chargé de cours à l’université de Technologie.

Nouveau rebondissement dans le procès pour pédophilie intenté à l’Allemand Klaus Neu, en cour intermédiaire, le vendredi 20 novembre. Selon l’expert en écriture du Central Criminal Investigation Department (CCID), il y aurait des irrégularités dans le «statement» de la victime.
 
Plusieurs personnes sont actuellement entendues dans le cadre de cette enquête. Le ressortissant allemand est accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec une mineure en 2008. Et vendredi, c’était au tour de l’expert en écriture du CCID d’être contre-interrogé par Me Raouf Gulbul, l’avocat de Klaus Neu.

Date et heure changées

L’officier a révélé qu’il y a des irrégularités évidentes dans la déposition de la plaignante. Il a révélé, entre autres, que la signature de l’enquêteur a été «tampered with» (NdlR, falsifiée ou altérée). De plus, la date et l’heure à laquelle la déposition a été faite ont été changées.
 
Cette affaire remonte à janvier 2008. Une adolescente de 12 ans, habitant cité Barkly, Beau-Bassin, avait débarqué seule au poste de police de cette localité. Elle avait affirmé avoir été livrée à la prostitution par sa tante, Jedasa Grenade. Le client, a-t-elle affirmé, serait Klaus Neu, chargé de cours à l’université de Technologie de Maurice. Les deux suspects avaient été présentés au tribunal de Rose-Hill sous une accusation provisoire de causing child to be engaged in prostitution.
 
D’autres personnes doivent être entendues dans le cadre de l’enquête. L’affaire passera une nouvelle fois en cour le 10 décembre.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires