Bérenger : «Une provocation…»

Avec le soutien de
Les membres du MMM lors d’une conférence de presse le samedi 21 novembre.

Les membres du MMM lors d’une conférence de presse le samedi 21 novembre.

«C’est triste ce qui s’est passé au Parlement cette semaine.» Paul Bérenger a, samedi 21 novembre, vivement critiqué l’attitude de sir Anerood Jugnauth lors de la dernière séance parlementaire. Selon lui, un «tel comportement est indigne d’un Premier ministre».
 
Lors de cette conférence de presse du MMM, Paul Bérenger s’est notamment attardé sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill, l’abattage des chauves-souris et le fait que le Nouvel An tamoul ne sera finalement pas férié. Sur ce dernier point, estimant qu’il s’agit d’une «provocation», il a demandé au gouvernement de tenir «la promesse électorale faite» en décrétant Varusha Pirappu jour férié. «A n’importe quel moment, le gouvernement peut revenir sur sa position», a indiqué le leader du MMM.
 
En ce qui concerne le Good Governance and Integrity Reporting Bill, il a déploré qu’alors que le Premier ministre avait adopté un «ton positif», il y a eu des «dérapages». Pour Paul Bérenger, «la demande de rendre publique la liste des amendements au fur et à mesure était raisonnable. C’est inacceptable qu’elle ait été refusée». Il a demandé au gouvernement de prendre en considération les amendements proposés par le Bar Council.
 
Quant à l’abattage des chauves-souris, Paul Bérenger a soutenu que «nou tou inn fane». S’il a dit sympathiser avec les planteurs et propriétaires d’arbres fruitiers, il a souligné qu’il y avait d’autres solutions. «Cela n’est pas bon pour l’image de notre pays et par ricochet pour le tourisme. Il faut corriger le tir.»
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires