Affaire Palmarozza: pas de liberté conditionnelle pour Peter Wayne Roberts

Avec le soutien de
Lee-Ann Palmarozza avait été retrouvée morte le 30 décembre 2014 dans la piscine d’un hôtel cinq étoiles.

Lee-Ann Palmarozza avait été retrouvée morte, le 30 décembre 2014, dans la piscine d’un hôtel cinq-étoiles.

Une charge provisoire de meurtre pèse sur lui. La motion de remise en liberté de Peter Wayne Roberts accusé d’avoir tué sa petite amie Lee-Ann Palmarozza a été débattue aux assises, jeudi 19 novembre. La demande ayant été rejetée, Peter Wayne Roberts a été donc reconduit en cellule en attendant sa prochaine comparution prévue le 16 mars 2016.

Selon le juge Bobby Madhub, Peter Wayne Roberts pourrait renouveler sa tentative de fuite. En effet, l’accusé avait tenté de quitter le pays le 2 janvier dernier.

La touriste sud-africaine, âgée de 35 ans, avait été retrouvée morte le 30 décembre 2014. Son corps avait été repêché de la piscine d’un hôtel cinq-étoiles, où le couple séjournait, situé dans l’Est.

Au départ, la police avait privilégié la thèse de l’accident. L’autopsie, conduite par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du service médico-légal de la police, a toutefois révélé des bleus sur le cou et d’autres parties du corps de la jeune femme. Son foie ayant également éclaté, le médecin légiste n’a pas écarté l’hypothèse d’un foul play.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés