Biens mal acquis: «L’Asset Recovery Unit n’a récupéré que Rs 9 millions en deux ans»

Avec le soutien de

L’«Asset Recovery Unit» est actuellement sous la tutelle du bureau du DPP dirigé par Satyajit Boolell.

Le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance vient justifier pourquoi l’Asset Recovery Unit (ARU) devrait passer sous la tutelle de la Financial Intelligence Unit. L’une des raisons avancées par Roshi Bhadain est que la performance de l’ARU de 2012 à ce jour n’est pas satisfaisante.

«De 2012 à 2014, l’Asset Recovery Unit n’a récupéré que Rs 9 millions d’argent mal acquis mais nous savons bien que les recettes de ces transactions frauduleuses dépassent largement ce chiffre», a-t-il fait ressortir lors de sonintervention au Parlement le mardi 17 novembre avantl’ajournement des travaux. Il ajouteque depuis le début de 2015, l’ARUa récupéré Rs 1,8 million.

Des recettes de Rs 7 milliards

Le ministre a proposé un calcul, afin d’illustrer ce que pourraient représenter les biens mal acquis en termes de recettes par an. Selon lui, celles-ci tourneraient autour de Rs 7 milliards annuellement. Comment en est-il arrivé là ?

«Admettons que chacune de nos circonscriptions compte 2 000 consommateurs de drogue. Cela nous fait 40 000 consommateurs de substances illicites dans toutes les circonscriptions. À présent, supposons que chacune de  ces personnes dépense en moyenne Rs 500 par jour en drogue, cela nous fait Rs 20 millions par jour uniquement pour de la drogue. Sur une année, cela représente Rs 7,3 milliards et sur quatre ans, Rs 28 milliards», expliquele ministre. Une somme qui est loin des Rs 9 millions récupérées parl’ARU jusqu’à présent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires