Affaire Sun Tan: le procès Varma vs Jhungeer rayé

Avec le soutien de
Me Yatin Varma voulait intenter un procès pénal privé à Shakilla Jhungeer, membre du board de l’ICAC, pour «breach of confidentiality».

Me Yatin Varma voulait intenter un procès pénal privé à Shakilla Jhungeer, membre du board de l’ICAC, pour «breach of confidentiality».

Dans un communiqué, publié le 14 juillet, Me Shakilla Jhungeer avait directement mis en cause le Directeur des poursuites publiques (DPP) dans l’affaire Sun Tan. Ce qui avait valu à cette membre du board de l’ICAC un procès pénal privé  que Me Yatin Varma voulat lui  intenter. L’affaire a été appelée au tribunal de Moka, mardi 17 novembre. Et, finalement, c’est le Bureau du DPP lui-même qui a rejeté cette démarche.

Me Yatin Varma aurait dû passer par le bureau du DPP avant d’entamer cette Private Prosecution, a fait valoir l’avocat du parquet en cour. Le procès a, par conséquent, été rayé.

Toute cette affaire porte sur ce communiqué émis par Me Shakilla Jhungeer dans lequel elle explique les raisons de sa démission du board de l’ICAC. Me Yatin Varma lui reprochait justement d’avoir divulgué des informations obtenues dans l’exercice de ses fonctions sur l’affaire Sun Tan. Elle avait notamment écrit que «c’est dommage qu’aujourd’hui le Directeur-Général de l’ICAC, qui gère le board, est en train de prendre des décisions qui vont à l’encontre de ce principe (Rule of Law), notamment dans le cas de Sun Tan (PTY) Ltd où l’implication de Me Satyajit Boolell, le DPP, a été établie».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires