[Vidéo] Bérenger demande de reporter la loi Bhadain à l’an prochain

Avec le soutien de
 Paul Bérenger discutant avec Aadil Ameer Meea peu avant le début de sa conférence de presse de ce samedi 14 novembre.

 Paul Bérenger discutant avec Aadil Ameer Meea peu avant le début de sa conférence de presse de ce samedi 14 novembre.

Vu l’actualité, le projet de loi sur l’enrichissement illicite paraît bien secondaire. Mais c’était tout de même l’un des sujets principaux de la traditionnelle conférence de presse du samedi du MMM, ce 14 novembre.

«Puisque nous sommes à la fin de l’année et que nous ne savons pas encore quels vont être tous les amendements, autant renvoyer tout cela à l’année prochaine, nous aurons le temps de discuter.» Paul Bérenger a ainsi demandé au gouvernement de reporter la présentation au Parlement du Good Governance and Integrity Reporting Bill, ou «la loi Bhadain» comme il l’appelle,  à la rentrée 2016. Les amendements au projet de loi par le ministre de la Bonne gouvernance sont «insuffisants» et différentes versions circulent, avance-t-il.

Le leader de l’opposition réaffirme que le MMM était toujours en faveur d’une loi pour combattre l’enrichissement illicite. «Mais nous disons d’amender la Prevention of Corruption Act, la Mauritius Revenue Authority Act et d’introduire la loi sur la déclaration des avoirs et le financement des partis politiques au lieu d’amender la Constitution. Les gens ne réalisent pas que cet amendement vise à introduire dans la loi suprême quelque chose qui n’existait pas : la confiscation de biens.» Le MMM rejette cet amendement constitutionnel car une clause de protection n’y figure pas.

Paul Bérenger revient sur ses arguments, notamment contre la nomination des membres du board et de l’agence de l’Integrity Reporting. Et contre le fait que la loi ne s’applique qu’aux Mauriciens, pas aux étrangers.

«Performance déplorable du Premier ministre»

Paul Bérenger estime par ailleurs que Sir Anerood Jugnauth n’est pas un Premier ministre «digne de ce nom». «Il est parti en Inde et dans la presse le 4 novembre il a déclaré catégoriquement qu’il n’y aura pas de changement dans le traité de non double imposition. Mardi (NdlR : 10 novembre), il a fui ses responsabilités et il a passé la Private Notice Question à Vishnu Lutchmeenaraidoo.» Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) affirme qu’il avait posé une question sur l’article 13 du traité qui est un point clé, mais que le PM n’a pas répondu. «Sa performance est déplorable.» «Il trahit l’île Maurice par son inaction sur les Chagos et Tromelin à la vielle du sommet du Commonwealth.»

Baisse du prix de l’électricité

Quant à la baisse du prix du diesel et de l’essence, qu’il salue, «ça montre que nous avions  entièrement raison depuis longtemps. Et je vais revenir à la charge pour baisser le prix de l’électricité». Car le Central Electricity Board a fait «des milliards de profits».

Bien évidemment, Paul Bérenger a commencé son intervention en exprimant sa solidarité, ainsi que celle de son parti, avec la France et ses condoléances aux familles en deuil après ces attentats du 13 novembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires