Sans attachement

Avec le soutien de

En poste depuis bientôt un an, plusieurs attachés de presse sont sur la sellette. Une en particulier sera mise à la porte faute de pouvoir gérer la communication d’un ministère considéré comme étant très important. Mais si certains sont en passe d’être virés, d’autres ne veulent pas rempiler. La raison : les ministres n’en font qu’à leur tête et ce sont les attachés de presse qui paient les pots cassés dès que ça tourne mal. Frustrés, des attachés de presse vont demander que leurs contrats ne soient pas renouvelés.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires