PNQ: Bérenger s’intéresse au projet de centrale du CEB aux Salines

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo devra fournir des détails à Paul Bérenger au sujet de la centrale du CEB aux Salines à l’Assemblée nationale, mardi 3 novembre.

Ivan Collendavelloo devra fournir des détails à Paul Bérenger au sujet de la centrale du CEB aux Salines ,à l’Assemblée nationale, mardi 3 novembre.

Qu’en est-il du projet de la nouvelle centrale Combined Cycle Gas Turbine qui devrait être aménagé aux Grandes Salines ? Le rapport du comité Ramsar sera-t-il rendu public ? C’est ce que voudra savoir Paul Bérenger au Parlement, ce mardi 3 novembre. Le leader de l’opposition adressera sa Private Notice Question (PNQ) au ministre de l’Energie Ivan Collendavelloo. 
 
Ce projet du Central Electricity Board (CEB) avait suscité une polémique avec le comité Ramsar. Cela, en raison du fait que la construction de cette centrale se fera sur des marécages. Pour le comité, il est clair que le CEB devrait revoir ses plans par rapport à l’aménagement du Combined Cycle Gas Turbine sur ce site. 
 
Interrogé à ce sujet, Ivan Collendavelloo avait balayé d’un revers de main les réserves du comité Ramsar sur la question. Mais ce comité est allé plus loin dernier : il a opposé son véto à ce projet. «Le constat est clair et net. Le site concerné, qui est actuellement un terrain en friche, se trouve bel et bien sur des marécages», a affirmé une source autorisée au ministère de l’Agro-industrie, qui regroupe le comité Ramsar sous sa tutelle. «Le CEB devra définitivement bouger de là car ce site représente un danger», avait souligné notre source.

Projet prioritaire

Composé des membres de différents ministères et institutions, le National Ramsar Committee est responsable de la conservation des marécages. Après cette recommandation du comité Ramsar, il revient désormais au gouvernement de trancher. 
 
D’une capacité de 135 à 150 mégawatts, cette nouvelle centrale au coût de quelque Rs 7 milliards, figure parmi les priorités du CEB pour soutenir la demande énergétique du pays. D’autant plus que, comme l’a répété le ministre de l’Énergie lui-même, «le pays se trouve sur la corde raide».
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires