[Vidéo] Callichurn explique la nomination d’Iswarduth Seetohul à la CCM

Avec le soutien de

Comment le magistrat Iswarduth Seetohul a-t-il été nommé à la tête de la Commission de conciliation et de médiation (CCM) ? C’est la question que l’on se pose dans les milieux concernés. D’autant plus que, depuis avril, après le départ du Pr Ved Prakash Torul de ce poste, c’est la vice-présidente de cette instance, Honita Prayag-Poonith, qui assurait l’intérim.

Cette nomination est intervenue il y a deux semaines par le conseil des ministres. Les syndicats, eux, avaient mené leur lobby pour que Honita Prayag-Poonith soit confirmée à ce poste. Son contrat arrive à terme en février 2016. Mais «ces postes sont prévus pour des nominés politiques», déplore Reaz Chuttoo porte-parole de la Confédération des travailleurs du secteur privé. Selon lui, il faut un appel à candidature pour trouver un professionnel pouvant traiter des litiges industriels.

Affaire Sun Tan

Or, la nomination du président est la prérogative du ministre du Travail, Soodesh Callichurn. «Nous avons identifié, il y a longtemps, le candidat. C’est un magistrat intègre et indépendant et je l’ai côtoyé. C’est pour ses qualités que j’ai proposé son nom. Nous avons fait plusieurs propositions à des candidats, mais personne n’a répondu favorablement. Je l’ai choisi pour ses compétences en tant qu’avocat également», a déclaré le ministre, interrogé à ce sujet le jeudi 29 octobre.

Iswarduth Seetohul avait été nommé Temporary Magistrate en 2008. Il a notamment siégé en cour correctionnelle de Rose-Hill au côté de Soodesh Callichurn, qui était également magistrat. Ce dernier a quitté ce poste en 2014 pour devenir candidat, député, puis ministre du Travail. Le magistrat Seetohul a, lui, été confirmé à son poste en 2009. Il siège également à la Bail and Remand Court.

D’aucuns affirment que c’est lui qui avait émis le mandat d’arrêt contre le Directeur des poursuites publiques Satyajit Boolell le 15 juillet dans le cadre de l’affaire Sun Tan. L’express a tenté, au moment de la rédaction de cet article, de joindre Iswarduth Seetohul à la magistrature de Rose-Hill, puis à son domicile pour une réaction. En vain. Mais, selon le ministre Soodesh Callichurn, «il n’y a aucun lien entre ce mandat d’arrêt et la nomination du magistrat Seetohul à la CCM».

Ce dernier n’a pas encore intégré son poste mais attend sa lettre de nomination. Selon nos sources, il ne devrait pas démissionner de la magistrature. Iswarduth Seetohul aurait fait une demande de congé sans solde auprès de la Judicial and Legal Services Commission.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires