Ramgoolam: «La loi Bhadain ne fait pas peur au PTr»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam à sa sortie du bureau politique des rouges, le jeudi 29 octobre.

 Navin Ramgoolam, à sa sortie du bureau politique des Rouges, le jeudi 29 octobre.

Le bureau politique du PTr s’est réuni pendant deux heures, le jeudi 29 octobre, au Square Guy Rozemont sous la présidence de Navin Ramgoolam. Les discussions ont porté essentiellement sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill.

Cette loi fait-elle peur ? À cette question de la presse à sa sortie, Navin Ramgoolam a lancé : «Per, pa ekzisté dan PTr sa !» Il a donné rendez-vous aux journalistes pour une conférence de presse, vendredi après-midi.

Au niveau du PTr, c’est un panel d’avocats, comprenant notamment Satish Faugoo, Rama Valayden, Shakeel Mohamed et Raj Pentiah qui se penche sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill. D’après nos renseignements, le PTr aurait contacté des avocats étrangers pour qu’ils le conseillent sur cette loi très controversée.

Selon un membre du PTr interrogé jeudi, cette loi vise non seulement des politiciens mais également des marchands ambulants et même des planteurs, dont certains auront des difficultés à justifier leurs biens. «Comment un petit planteur ou un marchand ambulant fera-t-il pour trouver autant de factures pour prouver l’achat d’un bien qui remonterait à plus de cinq ans?» s’est-il demandé. Le PTr devrait élaborer un peu plus sur le sujet, vendredi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires