Au Parlement britannique: l’injustice commise envers les Chagossiens évoquée

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Les membres du Groupe réfugiés Chagos lors d’un rassemblement devant l’ambassade britannique, lundi 28 septembre.

(Photo d’archives) Les membres du Groupe réfugiés Chagos, lors d’un rassemblement devant l’ambassade britannique, lundi 28 septembre.

Le dossier des Chagos a été longuement débattu, hier, mercredi 28 octobre, au Parlement britannique. Lors des débats, James Duddridge, le Parliamentary under secretary of state for Foreign and Commonwealth Affairs, a vivement encouragé le gouvernement mauricien à entamer des discussions avec le gouvernement britannique. 
 
Il a, dans la foulée, indiqué qu’il compte se rendre aux Chagos prochainement dans le but de prendre une décision concernant le sort des Chagossiens. Cela, après avoir consulté les arguments des parlementaires.
 
C’est le Dr Paul Monaghan, membre du comité parlementaire sur les Chagos, qui a donné le ton hier au Parlement. «Il y a un intérêt mondial concernant les Chagos et ceux présents aujourd’hui ont travaillé sans relâche pour souligner les injustices commises envers les Chagossiens», a-t-il indiqué.
 
Selon lui, la décision prise par d’Harold Wilson, ancien Premier ministre britannique, en 1965 d’expulser les Chagossiens était «cynique et calculée». «Nous savons qu’en retour le gouvernement britannique a obtenu un rabais de 11 millions de pounds pour des missiles nucléaires polaris qui représentent actuellement, avec l’inflation, 200 million de pounds.» 

Droits sacrifiés

Le Dr Paul Monaghan a également insisté sur le fait que les droits humains des Chagossiens ont été sacrifiés dans un arrangement sordide afin d’obtenir des armes de destruction massive. «Je comprends que Diego Garcia reste la plus grande base militaire hors de l’Amérique du Nord et que cette base est utilisée. Mais, n’empêche que c’est un archipel où il y a suffisamment de place pour abriter les habitants et la base militaire.»
 
En ce qui concerne les consultations enclenchés par le gouvernement britannique pour le retour des Chagossiens, ils ont pris fin mardi, indique le Dr Paul Monaghan. Il a ajouté que celles-ci devraient être abandonnées pour le bien-être des Chagossiens. «UK government consultations fails spectacularly to address the key issues and should be dismissed», a-t-il soutenu. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires