Parlement: le Public Holidays Bill rayé de l’agenda

Avec le soutien de
Une dizaine de projets de loi sur les Speaking Unions seront débattus en seconde lecture au Parlement le mardi 27 octobre.

Une dizaine de projets de loi sur les Speaking Unions seront débattus en seconde lecture au Parlement le mardi 27 octobre.

Le Public Holidays (Amendment) Bill mettrait-il le gouvernement dans l’embarras? Ce qui est sûr, c’est que ce projet de loi a été enlevé de l’agenda des travaux parlementaires du mardi 27 octobre. Ainsi, après la présentation du Supplementary Appropriation Bill, une dizaine de projets de loi sur les Speaking Unions seront débattus en seconde lecture.
 
C’est le 15 septembre que le Public Holidays (Amendment) Bill a été présenté en première lecture. Celui-ci propose que les jours commémorant l’Abolition de l’esclavage (1er février) et l’Arrivée des immigrants indiens (2 novembre) soient décrétés jours fériés – bien que ce soit déjà le cas depuis 2001. Autre amendement : que l’Assomption et la Toussaint soient décrétées congés publics, en alternance. Idem pour les fêtes Cavadee et Varusha Pirappu.

Shakeel Mohamed «étonné»

Il était prévu que ce projet de loi soit débattu en seconde lecture. Le député travailliste Shakeel Mohamed se dit «étonné» par l’absence de ce projet de loi à l’agenda de mardi. Cela fait deux semaines, explique-t-il, qu’il a fait circuler ses propositions d’amendement. Il souhaite, en effet, que le lundi de Pâques et l’Eid-Ul-Adha soient ajoutés à la liste des jours fériés.
 
Or, selon nos renseignements, les amendements proposés par Shakeel Mohamed auraient mis certains membres du gouvernement, dont le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, dans l’embarras. Il nous revient que ce sujet a fait l’objet de discussions au sein du Conseil des ministres et que, suivant cela, la décision a été prise de retirer le Public Holidays (Amendment) Bill de l’agenda.
 
Interrogé le lundi 26 octobre, le Chief Whip Mahen Jhugroo a indiqué que le Public Holidays (Amendment) Bill sera présenté lors des prochaines séances. Et d’insister qu’il y a d’autres législations prioritaires.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires