Retransmission des débats parlementaires: Bérenger rechigne à travailler avec la MBC

Avec le soutien de

Il a parlé d’un rapport «complet» et a estimé qu’il n’y a pas de temps à perdre. Le leader de l’opposition intervenait à l’Assemblée nationale, le vendredi 23 octobre, lors des débats sur la retransmission des travaux parlementaires en direct. Paul Bérenger a toutefois exprimé des réserves quant à la «collaborative approach» avec la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) que prône le rapport.

«Je suis triste de voir ce que la MBC est devenue alors que nous nous apprêtons à faire une avancée historique. J’aurais voulu couper tous liens avec la station», a lancé Paul Bérenger. Mais il devait cependant préciser que cela ne sera pas «cost effective».

L’un des principaux problèmes, selon le leader de l’opposition, est l’institution d’un Broadcasting Select Committee, qui devra travailler avec la station de télévision nationale pour la retransmission des débats. Qui présidera ce comité, qui y siègera ?

Paul Bérenger a évoqué cinq possibilités pour la nomination du président de ce comité ? Utiliser la même formule que celle qui a servi pour le PAC et le comité parlementaire sur l’ICAC, que ce soit le Speaker qui préside le comité ou bien le Deputy Speaker. Ou encore que le président soit nommé par le Premier ministre en consultation avec l’opposition.

De son côté, le Premier ministre s’est dit «très content et fier» de présenter cette motion. Les critiques envers l’ancien gouvernement, qui aurait fait traîner les choses, n’ont pas manqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires