Recrutement de médecins: «Je ne vois pas la nécessité d’annuler l’exercice», dit SAJ

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition avait axé sa Private Notice Question sur le recrutement de 60 médecins.

Le leader de l’opposition avait axé sa Private Notice Question sur le recrutement de 60 médecins.

«Il n’est pas facile de satisfaire tout le monde.» C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, interrogé au Parlement, le vendredi 23 octobre, sur le récent recrutement de 60 médecins par le ministère de la Santé, qui ne cesse d'alimenter polémique.

Au leader de l’opposition, qui souhaitait que cet exercice soit annulé, sir Anerood Jugnauth a répondu qu’il n’en «voit pas la nécessité». Il a précisé que ces médecins sont employés sous contrat, renouvelable chaque mois.

Trois plaintes ont été faites à l’Equal Opportunities Commission la semaine dernière par rapport à ces recrutements. Ces cas seront traités à partir de la semaine prochaine, a indiqué le Premier ministre.

Il a également tenu à faire ressortir que c’est «une pratique commune pour la Public Service Commission de déléguer ses pouvoirs au ministère de la Santé pour des recrutements temporaires». De tel exercice a déjà été mené par la Santé, par exemple en 2004 (avec 7 personnes recrutées), 2006 (30), 2007 (132) et 2011 (69).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires