Drame à Mont-Choisy: le corps de Diego Sanchez, 5 ans, rapatrié

Avec le soutien de
Le garçonnet jouait avec son frère jumeau et un cousin, lorsqu’un portail lui est tombé dessus. © BEEKASH ROOPUN

Le garçonnet jouait avec son frère jumeau et un cousin, lorsqu’un portail lui est tombé dessus. © BEEKASH ROOPUN

Il n’est plus question pour eux d’assister au mariage de leur proche, mercredi. Les Sanchez n’ont qu’une hâte : rentrer au plus vite chez eux à Perpignan, en France. Des sources proches de l’enquête indiquent que la famille Sanchez entame actuellement des démarches pour le rapatriement du corps du petit Diego, cinq ans. Ce dernier est décédé samedi, lorsque le portail en fer forgé du bungalow où il résidait avec sa famille, à l’entrée de Mont-Choisy, lui est tombé dessus.
 
Transporté d’urgence à l’hôpital SSRN, Diego Fernandez Sanchez avait été placé sous respiration artificielle avant qu’il ne rende l’âme. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, a attribué le décès à une fracture du crâne.
 
Depuis le drame, le bungalow est vide. Les Sanchez résident ailleurs pour le moment. Mais un petit tour dans les environs montre qu’ils y ont laissé quelques affaires personnelles. Selon certaines sources, le frère jumeau de Diego, blessé également dans cet accident, est actuellement en soins. La famille ne veut, toutefois, pas donner plus de détails sur l’état du petit.

Une question de sécurité

Seul un policier veillait à préserver l’intégrité de la scène de l’accident hier, dimanche 18 octobre. Interrogé, il est avare de détails et nous renvoie à sa hiérarchie. Contacté, le service de presse de la police nous répond laconiquement qu’une enquête est en cours : «Nous ne pouvons donner plus de détails pour l’instant.»
 
Dans son enquête, la police se concentre sur la question de sécurité dans le bungalow, notamment sur la façon dont a été fixé le portail en fer forgé, qui a été la cause du drame. L’enquête déterminera également si le propriétaire du bungalow possède tous les permis nécessaires pour la location. Nous n’avons pu contacter ce dernier pour des précisions à ce sujet, l’agent immobilier ayant loué le bungalow aux Sanchez ne voulant révéler son identité.
 
Qu’est-ce qui a provoqué la chute de ce portail, samedi matin ? À l’enquête de la police de le déterminer.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires