Dans les jardins du… Universal College

Avec le soutien de

L’établissement situé aux rues Temple et SSR, à Rivière-du-Rempart, propose une éducation centrée sur le développement intégral de l’enfant. Dans cette optique, les élèves des Forms I à V sont initiés à une agriculture respectueuse de l’environnement, par le biais de deux potagers.

Fondé en 1961, le collège Universal, à Rivière-du-Rempart, se distingue par son approche éducative. De fait, une riche palette de matières y est proposée, allant des langues aux sciences en passant par les filières technique et commerciale, sans négliger la musique et l’éducation physique incluant le yoga. Les élèves, garçons  et filles, au nombre de 1 380, sont également encouragés à participer à des activités extrascolaires visant à éveiller leur conscience civique, notamment en faveur des personnes âgées et de l’environnement. C’est ainsi qu’à l’initiative du collège, les élèves ont aménagé dans le voisinage un jardin endémique communautaire qui a été inauguré le 6 juin.

L’environnement est d’ailleurs partie prenante de la vie scolaire au collège Universal puisque l’agriculture y est enseignée de la Form I à la Form V, à la fois sur le plan théorique et pratique. L’établissement s’est donné les moyens d’offrir aux élèves toutes les facilités nécessaires à leur apprentissage. L’on y trouve, d’une part, un potager de 584 m2 au coeur même du collège et d’autre part, sur un terrain adjacent, un jardin de 1700 m2, intégré à une ferme. Nous nous rendons sur les deux sites en compagnie de la rectrice, Anjanee Bolakee Bhowon, de l’assistant recteur, Meckduth Chumroo et du responsable du département d’agriculture, Rajeev Ghunowa. Celui-ci nous indique qu’il y a un réel engouement chez les élèves pour cette matière : ils sont 60 cette année à l’avoir choisie en Form IV et une cinquantaine à prendre part aux  examens du School Certificate. Selon la rectrice, cet intérêt pour l’agriculture se justifie par le fait que le collège se trouve dans une région rurale où l’on cultive la terre de génération en génération. En se perfectionnant dans ce domaine, les élèves pourront aider à faire fructifier les terres familiales.

L’apport des classes d’agriculture est multiple, poursuit Anjanee Bolakee Bhowon car, en ligne avec le modèle d’éducation holistique mis en place par le collège, les travaux pratiques, dans les potagers ou à la ferme, sont autant d’occasions pour les jeunes d’être en communion avec la nature. Le jardinage, ajoute la rectrice, leur permet de collaborer entre camarades, de s’épanouir et de se détendre. Meckduth Chumroo affirme, pour sa part, que le collège est fier de ses anciens élèves qui exercent des professions autres qu’agricoles mais ont quand même un jardin ou une plantation et vendent leurs légumes  au marché le dimanche. Preuve, dit-il, qu’ils «sont toujours attachés à la terre».

Rotation des cultures

Tandis qu’un groupe d’élèves de Form IV est à l’oeuvre parmi des rangs de haricots et récolte des radis, Rajeev Ghunowa souligne que le collège accorde beaucoup d’importance aux pratiques agro-écologiques. Les déchets verts sont recyclés grâce à une quinzaine de composteurs,  l’eau de pluie collectée pour l’arrosage et l’usage de pesticides exclu. Un moyen efficace de prévenir les attaques de nuisibles étant la rotation des cultures, soutient-il.

Il est à noter que depuis 2014, le collège Universal collabore avec l’organisation Slow Food Tipa Tipa, initiatrice des Earth Markets à Maurice. Ces marchés réunissent petits producteurs et public mauricien dans différentes régions de l’île autour du concept «bon, propre et juste». Les élèves et professeurs de l’établissement ont de ce fait présenté plantes, fruits et légumes de leur école mais aussi des produits confectionnés en classe de Home Economics – achards, ‘cristallisés’, confitures – aux Earth Markets mai 2015 à Grand-Baie.

L’an prochain, le collège Universal célébrera ses 55 ans. Dans ce contexte, de nombreuses activités sont prévues dont une compétition ouverte à tous les habitants de Rivière-du-Rempart, la «Community Kitchen Gardening Competition », qui récompensera le plus beau jardin potager de la localité.

La rectrice, Anjanee Bolakee Bhowon et le responsable du département d’agriculture, Rajeev Ghunowa encadrent quelques élèves de Form IV qui ont opté pour cette matière.

Le lucuma, originaire du Pérou.

Le baume du Pérou (plectranthe de Madagascar), plante médicinale
utilisée pour traiter rhumatismes et affections respiratoires.
 
 
 
Le jambos, venu du Sud-Est asiatique.
 
 
 
La fleur du lalo, de la famille des hibiscus.
 
 
 
Le crossandre en entonnoir
(appelé ‘Kanakambaram’ dans le sud de l’Inde).
 

Focus

En plus des nombreux arbres fruitiers plantés dans les deux jardins du collège, les élèves y cultivent légumes, herbes aromatiques et plantes médicinales. Un aperçu, en images :

Les élèves de F IV, parmi les rangs de haricots.

La joie de récolter ce qu’on a semé. Ici, des radis.

La rectrice en quête de savoureuses mûres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires