Paul Bérenger: «Il serait bon qu’Anil Gayan change de ministère»

Avec le soutien de
Lors d’un point de presse samedi 17 octobre, Paul Bérenger a salué l’initiative du Premier ministre de présenter une motion pour l’adoption du rapport du Select Committee sur la retransmission des travaux parlementaires, vendredi prochain.

Lors d’un point de presse samedi 17 octobre, Paul Bérenger a salué l’initiative du Premier ministre de présenter une motion pour l’adoption du rapport du Select Committee sur la retransmission des travaux parlementaires, vendredi prochain. 

Le leader du Mouvement militant mauricien ne lâche pas l’affaire. Il fait, à nouveau, appel au Premier ministre pour que le ministre de la Santé soit transféré dans un autre ministère. Pour Paul Bérenger, il est clair qu’Anil Gayan «n’est pas dans son assiette à la tête du ministère de la Santé». Le dirigeant des Mauves a rencontré la presse samedi 17 octobre, à Voilà Bagatelle, Moka.

«C’est un serial farceur ! Il n’y a pas d’autres termes pour qualifier le ministre de la Santé. C’est non seulement son arrogance mais aussi sa gestion du programme d’échange de seringues et ses dérapages au sujet du programme de la Méthadone qui lui valent cela», soutient Paul Bérenger. «Il a d’ailleurs affirmé qu’il ne voulait pas être ministre de la Santé. Il serait bon qu’il change de ministère», poursuit le leader des Mauves.

Le Premier ministre a, cependant, bien fait comprendre, ce matin, qu’il n’est pas question de révocation en ce qu’il s’agit d’Anil Gayan parce que ce dernier, dit-il, «ne faisait que plaisanter».

Toutefois, le leader des Mauves estime que c’est une bonne chose que le ministre de la Santé ait accepté de demander une évaluation de l’ONUSida sur toute la question du programme de réduction des risques. Paul Bérenger propose qu’en attendant, le ministre Gayan fasse marche arrière en réintroduisant le programme de la méthadone, «pour corriger la bêtise commise».

Paul Bérenger a ensuite commenté le recrutement de 60 médecins par le ministère de la Santé. Selon lui, cela démontre clairement une ingérence politique. En effet, plusieurs de ces nouveaux médecins seraient, en fait, des proches du ministre Anil Gayan. «Il y a eu passe-droit et ingérence dans cet exercice de recrutement. Il faudrait annuler cette liste et recommencer l’exercice par la Public Service Commission», suggère Paul Bérenger.

Dans la même foulée, Paul Bérenger a salué l’initiative du Premier ministre de présenter une motion pour l’adoption du rapport du Select Committee sur la retransmission des travaux parlementaires, vendredi prochain. Il dit souhaiter que le débat soit «fructueux» en précisant que le MMM est «totalement pour ce rapport».

En cette Journée internationale du refus de la misère, Paul Bérenger est revenu sur le Corporate Social Responsibility (CSR) en affirmant que la décision du ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo d’annuler les guidelines n’était pas la chose à faire. «Pour qui se prend-il ? Il faudrait certainement améliorer les choses mais les guidelines sont nécessaires ! Vishnu Lutchmeenaraidoo prend des décisions sans même juger important de solliciter le ministre de l’Intégration sociale en la matière», fustige Paul Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires