Ivan Collendavelloo: «Il y a évidemment un problème à la MBC»

Avec le soutien de
Le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo a, lors d'un point de presse des dirigeants de l'Alliance Lepep, jeudi 15 octobre, confié qu'il y a bel et bien un problème au sein de la MBC.

Le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo a, lors d'un point de presse des dirigeants de l'Alliance Lepep, jeudi 15 octobre, confié qu'il y a bel et bien un problème au sein de la MBC.

«C’est une question de fond et de forme», argumente Xavier-Luc Duval. Dans le fond, explique le no 2 du gouvernement, l’opposition peut ne pas être d’accord avec la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), mais les Standing Orders de l’Assemblée nationale sont sans équivoque: une question parlementaire ne peut pas contenir des jugements de valeur ou des commentaires.

Raison pour laquelle, les leaders de l’Alliance Lepep donnent raison à Maya Hanoomanjee qui a insisté pour que Rajesh Bhagwan retire sa phrase «Roshi Badhain manipule la MBC»; ce qui a provoqué son expulsion et celle de son leader Paul Bérenger, ainsi que le walk-out de l’opposition MMM et Ptr.

Source de malaise

C’était suffisant pour que les journalistes présents à la conférence de presse des dirigeants de l’Alliance Lepep comprennent que le fond – la gestion de la MBC – pourrait être une source de malaise. Cela se confirme dès la première question.

«Le fond c’est la MBC», lance un confrère. «Etes-vous satisfait de la gestion de la MBC ?»

Long silence.

Les trois leaders se regardent les uns les autres. Ivan Collendavelloo se jette enfin à l’eau. «Ce n’est pas le problème. Nous dénonçons le comportement de l’opposition.» Cette fois, le malaise est évident.

Les journalistes enchaînent les questions sur la MBC forçant Xavier-Luc Duval à lancer «donnons le temps qu’il faut à la MBC, ils n’ont même pas de Directeur.» Mais c’est Ivan Collendavelloo qui signe le plus grand aveu.

«Les images du coffre de Navin Ramgoolam ont été diffusées dans le reportage consacré à sa sortie politique à Kewal Nagar, il y a la lettre d’une journaliste adressée au Premier ministre, Roshi Badhain avoue que c’est lui qui lance les invitations aux émissions, le reste du gouvernement ne voit rien ?», demande un journaliste de l’express.

«Vous avez peut-être tort ou raison, mais vous ne m’insultez pas», répond le leader du ML. «C’est ce que nous dénonçons: les insultes

«Etes-vous en train de concéder qu’il y a un problème à la MBC ?»

«Evidemment qu’il y en a un. Je ne vous dirais pas le contraire

Dix nouvelles secondes de silence. Cette fois ce sont les journalistes qui restent bouche bée devant cette confession du leader du ML. Xavier Luc Duval s’interpose. Il rappelle que le but de cette conférence de presse c’est de réinstaurer la quiétude au sein de l’hémicycle. «J’espère que nous nous reverrons tous mardi prochain, pour une séance plus calme et plus démocratique

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires