Le n° 2 d’Orange sur Maurice: «J’ai rarement vu un Etat aussi engagé pour réussir la transformation numérique»

Avec le soutien de

«Investir dans les télécoms, c’est au contraire se donner les moyens de réussir. Ceux qui n’auront pas pris le virage numérique auront, en termes d’emploi, de création d’activités et du business, les plus grandes difficultés. C’est au contraire extrêmement avisé de la part de votre gouvernement d’investir à l’étranger, pour être cette tête de pont», analyse Bruno Mettling, le n° 2 d’Orange, dans un entretien à l’express-dimanche. Il est actuellement à Maurice pour un séjour organisé pour récompenser 400 des meilleurs vendeurs d’Orange.
 
Il explique que le partenariat Orange-Mauritius Telecom est à la satisfaction et au profit des deux partenaires et exprime son appréciation pour les qualités de preneur de risques de Sherry Singh : «Ce que moi je trouve positif, c’est que le gouvernement mauricien a désigné un entrepreneur qui comprend les logiques de l’entreprise. C’est un atout pour réussir», ajoute-t-il. Et, à Maurice, il se dit frappé par la qualité des investissements qui sont réalisés pour la fibre optique. Bruno Mettling est «confiant que Maurice peut être un des pays leaders mondiaux – un des dix – dans le domaine de la transformation numérique».  
 
Toutefois, il ne veut commenter la politique gouvernementale de Maurice, notamment sur les investissements de Mauritius Telecom au Vanuatu, se limitant à répondre aux questions liées à la gestion des affaires au sein d’Orange.  
 
Un sujet délicat qu’il aborde pourtant, est le droit à la déconnexion digitale de l’employé. Il estime ce droit essentiel, d’autant qu’il a vécu de près le phénomène des suicides au sein d’Orange. 
 
 
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires