Etats-Unis: Klinsmann ne se sent pas menacé avant le choc contre le Mexique

Avec le soutien de

"Les attentes sont élevées et c'est très bien comme cela, car cela montre que la popularité du football dans ce pays a progressé", a déclaré Klinsmann.
 
"La pression est pour moi quelque chose d'excitant: jouer ce genre de match où il y a beaucoup en jeu est vraiment ce qui me motive à mon poste", a-t-il poursuivi.
 
Alors que les éliminatoires pour l'Euro-2016 touchent au but en Europe et que les qualifications pour le Mondial-2018 ont débuté partout ailleurs, l'Amérique du nord se passionne pour le choc entre les Etats-Unis et le Mexique.
 
Il se disputera samedi au Rose Bowl de Pasadena devant 90.000 spectateurs.
 
L'enjeu de ce match est une participation à la Coupe des Confédérations 2017, en Russie.
 
Mais les Etats-Unis ont connu lors des trois derniers mois deux grossses désillusions: ils ont terminé à la 4e place de la Gold Cup organisée à domicile en juillet et remportée par le Mexique. Le mois dernier, ils ont été humiliés 4-1 par le Brésil en match amical.
 
L'ancien international américain Landon Donovan s'est étonné dans la foulée que la Fédération américaine et l'opinion publique soutenaient toujours Klinsmann.
 
"Dans n'importe quel autre pays du monde, si un sélectionneur avait ses résultats et devait perdre un match aussi important que celui contre le Mexique, il serait viré", a souligné le meilleur buteur de l'histoire de la sélection américaine.
 
Klinsmann n'a rien trouvé à redire aux attaques de Donovan qu'il n'avait pas sélectionné, à la surprise générale, pour le Mondial-2014 au Brésil.
 
"Je n'ai aucun problème avec ce qu'il a dit (...) chacun a le droit d'avoir son opinion, le football, c'est aussi des discussions et de la passion", a souligné l'ancien international allemand.
 
Les matches entre les Etats-Unis et le Mexique ont toujours une résonnance particulière, en raison de la proximité entre les deux pays et la forte communauté mexicaine établie en Californie.
 
"Ce sont des matches spéciaux", a résumé le capitaine de Team USA, Michael Bradley.
 
"Ce n'est vraiment pas un match qu'on prend à la légère", a-t-il assuré.
 
Les Etats-Unis restent sur une série de six matches sans défaite (3 victoires, 3 nuls) contre le Mexique.
 
"El Tri" mène toutefois par 32 victoires contre 18 aux Etats-Unis et 14 nuls au bilan de leurs confrontations.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires