Paul Bérenger: «50 000 chômeurs en 2017»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition a passé en revue la situation économique du pays lors d’un point de presse, jeudi 8 octobre.

Le leader de l’opposition a passé en revue la situation économique du pays, lors d’un point de presse, jeudi 8 octobre.

Le leader de l’opposition Paul Bérenger a donné la réplique au ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo. Face à l’optimisme de ce dernier, il brosse un tableau sombre des perspectives économiques du pays. C’était lors d’une conférence de presse, ce jeudi 8 octobre.

Un des gros défis auxquels nous aurons à faire face à l’avenir, constate Paul Bérenger, demeure la création d’emplois. Alors que le ministre des Finances a annoncé le plein-emploi pour 2017, Paul Bérenger prévoit, lui,  un nombre de 50 000 chômeurs. «10 000 jeunes qui intègrent le marché du travail chaque année et 7 000 emplois créés, ce n’est pas assez», déplore-t-il.

Risque de black-out

Autre souci à venir, selon Paul Bérenger, le risque de black-out. «Un moteur de 37 ans qu’il faudra remplacer en 2018 et si cet achat ne se fait pas à temps, le pays sera sur la corde raide», craint-il.

Il met également en doute les chiffres du taux de croissance de 5,3 % et 7 % avancés par le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo pour cette année et l’année prochaine. Les chiffres officiels de Statistics Mauritius sont moins optimistes, constate-t-il.

Idem pour l’investissement étranger. La chute de 40 % de cet indicateur économique pour les six premiers mois de l’année est inquiétante pour Paul Bérenger. «Le mood des investisseurs locaux et étrangers n’est pas au beau fixe», conclut-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires