Parlement: pourquoi la speaker a suspendu les travaux…

Avec le soutien de
La présidente de la chambre, Maya Hanoomanjee, a tenté en vain de ramener l’ordre dans l’hémicycle.

La présidente de la Chambre, Maya Hanoomanjee, a tenté en vain de ramener l’ordre dans l’hémicycle.

Les semaines se suivent et se ressemblent à l’Assemblée nationale. Mardi 6 octobre, de vifs échanges entre des membres de la majorité et ceux de l’opposition ont poussé la présidente de la Chambre à suspendre la séance pendant près de 40 minutes. C’était lors de la tranche de questions réservées aux ministres après la pause-déjeuner.

Tout a commencé vers 16 heures, lors d’une question de Rajesh Bhagwan au ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation (TCI) Roshi Bhadain sur la station de radiotélévision nationale. Alors que le Whip de l’opposition venait d’informer la Chambre que le Mouvement militant mauricien ne participera dorénavant à aucune émission «manipulée» par la «Bhadain Broadcasting Corporation», un geste venant du leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, l’aurait fait sortir de ses gonds.

«Kaso», «Mo pa lor kotion moi», pouvait-on entendre parmi les vives envolées entre les deux parlementaires. Le Chief Whip, Mahen Jhugroo, n’a pas tardé à venir à la rescousse de Pravind Jugnauth, se mettant lui aussi de la partie. Suivi d'autres parlementaires, toujours en sitting position, transformant l’hémicycle en un véritable bazar.

Tout de suite après, c’était au tour du chef de file du Parti travailliste Shakeel Mohamed et du député du MSM Bobby Hurreeram de régler de vieux comptes en s’insultant mutuellement. Le Premier ministre par intérim, Xavier-Luc Duval, de même que le nº 4 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, ont préféré ne pas s’en mêler. Si ce n’est qu’à un certain moment Xavier-Luc Duval a demandé à Mahen Jhugroo de se calmer. À noter que cette scène s’est déroulée en l’absence du leader de l’opposition.

Parlementaires «indisciplinés»

Au milieu de ce brouhaha, Maya Hanoomanjee a tenté de ramener l’ordre,  mais en vain. Elle n’a alors eu d’autre choix que de suspendre la séance.

À son retour dans l’hémicycle à 16h38, après consultations avec le personnel du bureau du clerc, la Speaker a fermement rappelé à la Chambre que c’était elle la chef des lieux. Qualifiant certains parlementaires d’indisciplinés, Maya Hanoomanjee a fait valoir que bon nombre d’entre eux sont des membres chevronnés de l’Assemblée nationale qui connaissent les règlements.

«L’une des règles les plus élémentaires de la chambre est de faire preuve de respect envers le Speaker. Votre comportement doit être à la hauteur du titre d’honorable que vous portez», a-t-elle précisé. Rappelant qu’à chaque fois que la présidente se met debout, tous les membres doivent être assis et l’assemblée silencieuse pour qu’elle puisse se faire entendre. Et d’ajouter qu’elle n’hésitera pas à prendre les actions appropriées en cas d’allégations gratuites, de remarques ou autres gestes qui dérangeront le bon déroulement des travaux dans la Chambre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires