Rs 7 millions payées à un ex-conseiller de Ramgoolam en huit ans

Avec le soutien de
 (Photo d’archives) Au Parlement, mardi 6 octobre, il a été indiqué que l’ex-conseiller de Navin Ramgoolam en matière économique Andrew Scott a obtenu environ Rs 7,8 millions entre mars 2006 et novembre 2014.

 (Photo d’archives) Au Parlement, mardi 6 octobre, il a été indiqué que l’ex-conseiller de Navin Ramgoolam en matière économique Andrew Scott a obtenu environ Rs 7,8 millions entre mars 2006 et novembre 2014. 

L’ex-conseiller de Navin Ramgoolam en matière économique Andrew Scott était payé chaque année Rs 880 000. Ce contractuel a obtenu environ Rs 7,8 millions entre mars 2006 et novembre de l’année dernière.

Outre ce salaire, l’ex-conseiller bénéficiait de facilités pour obtenir des billets en vue de venir à Maurice au maximum trois fois par an et aussi des billets pour son épouse et ses trois enfants une fois par an.

Entre le 16 mars 2006 et le 14 novembre 2014, Andrew Scott a effectué 44 voyages à Maurice. Les dépenses qu’il a encourues s’élèvent comme suit : Rs 4 144 634 pour les billets d’avion et Rs 1 128 825 pour son hébergement. Pour chaque visite à Maurice, l’ex-conseiller de l’ancien Premier ministre avait droit à un chauffeur.

Mahen Jhugroo a demandé combien touchait Andrew Scott qui siégeait au sein du board de la State Bank of Mauritius. Xavier-Luc Duval, tout en confirmant qu’il était membre du board de cette banque, a laissé entendre qu’il ne détient aucune information concernant les sommes d’argent qui lui ont été payées.

Congés payés

Aux autres questions supplémentaires du Chief Whip concernant des congés payés dans un hôtel, le Premier ministre par intérim a soutenu qu’il n’est pas au courant de ces informations. La Speaker Maya Hanoomanjee a dû à au moins deux reprises demander à Mahen Jhugroo de ne pas faire d’allégations.

À Shakeel Mohamed qui demandait à Xavier-Luc Duval s’il n’était pas au courant du contrat de cet étranger alors qu’il était ministre dans l’ancien gouvernement de Ramgoolam, Xavier Luc Duval a répondu: «L’honorable, qui était ministre du Travail au cours de cette période, sait bien qu’en tant que ministre des Finances, j’avais un budget pour gérer mon ministère et que je n’intervenais jamais dans les autres ministères.»

Cette réponse du Premier ministre par intérim lui a valu des applaudissements venant des bancs du gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires