Kick-boxing. Championnats du monde Low-kick: La FMKBDA en quête de sponsors

Avec le soutien de
Fabrice Bauluck (à dr.) est un des quatre tireurs à faire le déplacement pour les championnats du monde low-kick qui auront lieu du 24 octobre au 1er novembre.

Fabrice Bauluck (à dr.) est un des quatre tireurs à faire le déplacement pour les championnats du monde low-kick qui auront lieu du 24 octobre au 1er novembre.

À l’approche des championnats du monde 2015 qui se tiendront du 24 octobre au 1er novembre, la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) est en quête de financement. «Notre démarche vise à sponsoriser le déplacement d’un officiel pour l’événement qui se tiendra en Serbie», explique l’entraîneur national, Judex Jeannot. Le montant à être réuni avoisine les Rs 80 000. «La somme englobe le billet d’avion, l’hébergement et les frais de transport du chef de délégation», explique-t-il.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports ne financera que 5 membres de la délégation constituée par la fédération. Ils sont les tireurs, Burtlan Simiss, Fabrice Bauluck, Boris Brissonnette et James Agathe ainsi que Judex Jeannot. «Mais il s’avère que j’aurai besoin d’une personne pour m’épauler », lâche Judex Jeannot.

Pour accompagner l’équipe, le choix du comité directeur de la FMKBDA s’est porté sur François Savriacooty, assistant-secrétaire général de la FMKBDA. Il a été nommé comme chef de délégation. «C’est un ancien tireur qui est aussi juge-arbitre. Il a les qualités nécessaires pour m’épauler dans la préparation des tireurs avant leurs combats respectifs. Sa présence est primordiale, surtout s’il y a deux Mauriciens qui boxent simultanément», soulignet-il. Le scénario s’est produit lors des Mondiaux de 2013 quand Fabrice Bauluck et Burtlan Simiss avaient été appelés sur le ring au même moment.

Judex Jeannot précise qu’avec plus de 2 000 kickboxers attendus à Belgrade, il est important qu’un officiel soit présent pour

suivre l’ordre des combats alors qu’il prépare les boxeurs dans les vestiaires. «La tâche de ce deuxième accompagnateur ne s’arrête pas là. Il nous aidera à filmer les combats de nos tireurs et de leurs éventuels adversaires afin de mettre en place les meilleures stratégies», insiste Judex Jeannot.

Ce n’est pas la 1re fois que la FMKBDA est contraint à rechercher des sponsors avant un départ. En mai dernier, elle avait été secourue par le vice-premier ministre et ministre du tourisme, Xavier Luc Duval. Suite au refus du MJS de financer le déplacement du second entraîneur, il a avait alors financé le sixième billet d’avion.

L’entraîneur national qualifie le traitement que réserve le MJS à ses tireurs «d’injuste». Il souligne que : «Les quatre tireurs méritent d’avoir le meilleur encadrement possible pour ces championnats du monde.» Le départ du groupe est prévu pour le 20 octobre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires