Angleterre: Arsenal et ManUnited serrent les dents avant le choc de la 8e journée

Avec le soutien de

Un Arsenal-MU lourd d'enjeux.

Déboussolés par des débuts calamiteux en Ligue des champions, les Gunners, 4e, vont-ils nourrir leur habituel complexe d'infériorité face aux Red Devils ou, au contraire, revenir sur eux avec 16 points, dans la foulée d'une victoire et d'un nul à Old Trafford au printemps?
 
Après la défaite contre l'Olympiakos (3-2), la 3e en cinq matches, Arsène Wenger a été attaqué et son équipe se retrouve dans la même configuration qu'entre les matches contre le Dinamo et Chelsea.
Alors qu'Özil a toujours du mal, les retours de Cech et Ramsey devraient faire du bien mais Koscielny est lui très incertain.
 
Les Mancuniens, qui n'ont perdu qu'un de leurs neuf derniers matches contre les Gunners et restent sur quatre victoires d'affilée depuis celle de mercredi contre Wolfsburg (2-1) avec leur équipe-type du moment, commencent eux à tirer la langue, selon l'aveu de Louis van Gaal.
 
Rooney s'est débloqué contre Sunderland mais il reste en dedans et Martial n'a plus marqué depuis deux matches. Heureusement que Mata est actuellement rayonnant.
 

 Pas si simple pour City et Chelsea.

Contre Newcastle (19) et Southampton (10), la tâche n'est pas si simple à domicile pour Manchester City (2) et Chelsea (14).
 
Après deux défaites d'affilée en championnat, les Citizens se sont rassurés mercredi à Monchengladbach (2-1), mais l'ensemble reste instable. Surtout sans Kompany et avec un Agüero qui reste bloqué à un petit but. Mangala est lui incertain tandis que de Bruyne vient de marquer trois fois en quatre matches.
Après avoir déjà accroché MU (0-0), les Magpies sont eux passés contre Chelsea (2-2) à deux doigts de décrocher leur 1re victoire.
 
Lesquels Blues sont donc bel et bien enfermés dans une crise qui ne dit pas son nom.
 
Avec seulement deux victoires en sept journées,Jose Mourinho a bien tenté de secouer ses hommes à Porto mais, sans Hazard, Matic ou Terry, remplaçants, ils se sont encore inclinés (2-1).
 
Et face aux Saints de Pellè (quatre buts), qui comptent seulement deux revers mais aucun à l'extérieur, il faudra encore faire sans Costa, suspendu.
 

Everton toise Liverpool.

Ce n'est pas arrivé souvent que les Toffees, 5e avec 12 points, regardent de haut les Reds, 9e à une longueur, avant le derby de Liverpool.
 
Sans Lovren, Henderson, Firmino ni peut-être Benteke, l'équipe de Brendan Rodgers galère. Après avoir traversé six matches sans victoire, elle peut toutefois enchaîner un 2e succès pour la 1re fois depuis la 2e journée.
 
Au repos jeudi contre Sion en Europa League (1-1), Sturridge a les clés du renouveau.
Surfant sur deux victoires d'affilée et six matches sans défaite depuis leur unique revers contre City, les hommes de Roberto Martinez sont revanchards.
 
Dix matches se sont en effet écoulés depuis leur dernière victoire (2-0) dans le derby en octobre 2010.
Avec un Lukaku déchaîné (4 buts), ils n'ont jamais semblé aussi proche de mettre fin à cette série noire alors que les deux équipes restent sur cinq nuls en six matches.
 
Le programme de la 8e journée (en heures françaises):
Samedi:
(13h45) Crystal Palace - West Bromwich Albion
(16h00) Aston Villa - Stoke
Bournemouth - Watford
Manchester City - Newcastle
Norwich - Leicester
Sunderland - West Ham
(18h30) Chelsea - Southampton
Dimanche:
(14h30) Everton - Liverpool
(17h00) Arsenal - Manchester United
Swansea - Tottenham
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires