Propos controversés: Anil Gayan tente de s'expliquer

Avec le soutien de
La déclaration faite par le ministre de la Santé lors d’un congrès jeudi au no 19 ont eu l’effet d’une bombe.

La déclaration faite par le ministre de la Santé lors d’un congrès jeudi au no 19 a eu l’effet d’une bombe.

«Il (Rajesh Bhagwan; NdlR) a remporté les élections par 400 voix aux législatives. Samem kan monn vinn minis lasanté monn met tou metadonn déhor.» Ces propos tenus par Anil Gayan jeudi 2 octobre, lors d’un congrès dans la circonscription n°19, ont fait l’effet d’une bombe.

Et selon nos informations, il se pourrait qu’un toxicomane porte plainte contre Anil Gayan devant l’Equal Opportunities Commission (EOC). Sollicité, Brian Glover, le président de l’EOC, confie ne pas avoir encore reçu de plainte à ce sujet.

EXPLICATIONS RÉCLAMÉES

Des organisations non gouvernementales (ONG) n’ont, elles, pas tardé à réagir. À l’instar d’AILES, qui lutte pour la réinsertion des toxicomanes. Brigitte Michel, coordinatrice de cette ONG, estime que «c’est indigne d’un ministre de la République de déballer ses vraies motivations. Je suis sûre que dans l’assistance, il y a quelqu’un qui connaît un toxicomane». Elle trouve regrettable qu’Anil Gayan diabolise les 6 000 personnes qui suivent le traitement de la méthadone.

Étonnement aussi du côté de l’ONG Prévention, Information, Lutte contre le sida (PILS). Son président, Nilen Vencadasmy, trouve cette déclaration «extrêmement grave et inacceptable de la part d’un ministre». Et de préciser : «Nous sommes tombés d’accord sur une ligne de communication. Mais nous sommes tombés des nues.» Pour l’heure, indique-t-il, l’ONG souhaite avoir des explications d’Anil Gayan.

ANIL GAYAN «DÉRAILLE»

Contacté par l’express, Anil Gayan a indiqué qu’il faut placer ses propos dans leur contexte. Selon lui, Rajesh Bhagwan n’aurait pas dû être élu à Beau-Bassin et ce sont ces votes qui l’ont fait élire. «Il est député depuis longtemps dans cette circonscription et il n’a pu régler le problème de la méthadone, mais moi j’ai réglé ce problème.»

Puisqu’Anil Gayan demande que l’intégralité de son discours soit publiée pour prouver qu’il a été cité hors contexte, l’express vous le propose.

Que dit justement le député du MMM de la circonscription  n°20 ? Rajesh Bhagwan estime qu’Anil Gayan dénigre les gens qui suivent le traitement de la méthadone, en amenant ce sujet sur le plan politique. «Il déraille. On sait que les victimes de la drogue cherchent ce traitement et il les dénigre. Je suis sur le terrain depuis plus de 35 ans, Anil Gayan est un politicien de bas étage. Il revient aux électeurs de juger mes actions politiques.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires