Honoraires impayés: PwC pose un ultimatum à la FSC

Avec le soutien de
PwC envisage d’entamer des poursuites contre la Financial Services Commission à qui elle réclame des honoraires de près de Rs 100 millions.

PwC envisage d’entamer des poursuites contre la Financial Services Commission à qui elle réclame des honoraires de près de Rs 100 millions.

Le délai expire vendredi 25 septembre. PricewaterhouseCoopers (PwC) compte engager des poursuites contre la Financial Services Commission (FSC), à qui elle réclame des honoraires de près de Rs 100 millions.

Cette firme a envoyé une note à Yacoob Ramtoola, l’actuel administrateur spécial du groupe BAI, ainsi qu’à la FSC pour réclamer le paiement de ses frais. Démarche faite le 15 septembre. Un délai de dix jours, à compter de cette date, leur a été accordé.

Passé le 25 septembre, «nous n’aurons d’autre choix que de réclamer notre dû légalement», affirme une de nos sources au sein de PwC. «Si les autorités ne sont pas d’accord avec un montant qui avait été agréé dès le départ, qu’on en discute devant un juge. Nous ne voulons pas en arriver jusque-là, mais nous ne pouvons pas non plus accepter de ne pas être payés», soutient une source autorisée au sein de la firme d’experts-comptables.

Les réclamations à l’étude

Du côté des autorités concernées, il nous revient que les réclamations de PwC sont à l’étude en ce moment auprès des conseils juridiques. Mais tout porte à croire que l’on se dirige vers un bras de fer légal entre PwC et la FSC. Cette dernière ayant, en effet, fait savoir qu’elle n’était pas disposée à payer une somme au-dessus de Rs 28 millions. Un montant considéré comme dérisoire par PwC étant donné le travail abattu pendant quatre mois.

Les anciens administrateurs avaient parlé d’une facture de Rs 136 millions. Selon les explications obtenues des préposés de PwC, ce montant comprend les frais de notaires qui sont définis par la loi.

«Les frais de notaires s’élèvent à quelque Rs 18 millions, ceux des avocats à Rs 32 millions et à peu près Rs 85 millions sont destinées à PwC», poursuit une source. Elle précise que contrairement aux frais de notaires qui sont payés séparément, les frais légaux sont, eux, compris dans la note à PwC. «Nous avons sous-contracté cette partie», explique-t-elle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x