CALENDRIER IMPOSÉ À LA COUR ?

Avec le soutien de

Plusieurs avocats indépendants se disent étonnés du ‘stand’ du représentant du bureau du DPP dans l’affaire Medpoint, selon lequel le procès intenté à Pravind Jugnauth ne pouvait pas être entendu avant la fin de l’année en raison du calendrier chargé et du nombre de dossiers au bureau du DPP. Ils rejoignent ainsi l’argument exprimé en Cour par Me Désiré Basset qui disait que c’est à la Cour de décider du calendrier d’une affaire et non pas aux avocats de la poursuite ou de la défense. Par ailleurs, le dossier complet de Pravind Jugnauth par rapport à l’affaire Medpoint est scellé dans un coffre-fort au greffe de la Cour. Il est considéré comme une «high profile case» qui aura des retombées sur l’avenir du fils du Premier ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires