Nature : Les 8 montagnes pittoresques de l’île Maurice

Avec le soutien de
Port-Louis vu du sommet du pouce - signé Flying Freaks (c)

Port-Louis vu du sommet du pouce - signé Flying Freaks ©

L’île Maurice ne possède peut être pas de hautes montagnes susceptibles de rivaliser avec celles de l’île sœur, mais elles ont toutefois le don d’être toutes aussi majestueuses… Randonnées avec nos drones !  

1. Piton de la Petite Rivière Noire

Situé dans le parc national des Gorges de Rivière-Noire, le piton de la Petite Rivière Noire ou le mont Piton est connu comme la plus haute montagne de l’île. Dans la chaîne de la Rivière-Noire, piton de la Petite Rivière Noire culmine à 828 m d’altitude. Le sommet de la magnifique montagne est accessible par un sentier débutant 500 mètres à l’ouest du point de vue sur les gorges et il est même possible de contempler la faune de l’île par ce sentier. Pour les férus de randonnée, sachez que l’aller-retour constitue un parcours de 8 km, qui dure 2 heures et 30 minutes.


                            Vue panoramique sur le Piton de la Retite Rivière Noire

2. Pieter Both 

C’est le deuxième plus haut sommet de l’île après Piton de la Petite Rivière Noire. Pieter Both est situé dans la rangée des montagnes de Port-Louis et de Moka. Culminant à 823 mètres d’altitude, il tient son nom du gouverneur général des indes néerlandaises. Cette montagne est exceptionnelle de par ses formes, avec, au sommet, un rocher en forme de tête. Elle cacherait même une légende.


                      Le Pieter Both surplombant le paysage flegmatique de Maurice

3. Le Pouce 

La montagne du Pouce représente le troisième plus haut sommet de l’île Maurice. Se situant également dans la rangée de Port-Louis et de Moka, le Pouce monte jusqu’à 812 mètres d’altitude. Ayant la forme curieuse d’un pouce, la montagne se dresse entre le Pieter Both et la montagne des Signaux. La montagne du Pouce pourrait faire bien des heureux, surtout du côté des amoureux de randonnées. L’ascension se fait sans difficulté et il vous sera même possible de contempler les îlots du Nord une fois arrivé au sommet. N’est-ce pas génial ?


                              Vue aérienne de l'impressionante montagne Le Pouce 

4. La montagne des Signaux

Tout comme le Morne, la Montagne des Signaux est une figure emblématique pour l’île Maurice. Non seulement grâce à sa beauté intemporelle mais également pour l’histoire qu’elle cache. Autrefois, les esclaves se faufilaient à travers les passes reliant Port-Louis à Moka, afin d’échapper à leurs maîtres.  La montagne des Signaux était aussi jadis utilisée par les colons pour contrôler les arrivées et départs des bateaux dans le Port.

D’autre part, un circuit de randonnée d’une durée de deux heures (aller-retour) a été aménagé. Le point de départ se trouve sur la côte de la montagne longeant Marie-Reine-de-La-Paix. Un sentier qui ne présente aucun danger pour les randonneurs. Une fois là-haut, vous bénéficierez d’une vue imprenable sur la ville de Port-Louis, la Place d’armes, le Champ-de-Mars ainsi que La Citadelle.


                La Montagne des Signaux, patrimoine national de l’île Maurice

5. Le Morne Brabant

On le retrouve sur toutes les cartes postales de l’île Maurice. Véritable emblème de notre pays, le Morne Brabant figure parmi les montagnes les plus majestueuses du pays. Classée patrimoine mondiale par l’UNESCO en 2008 sous le nom «Paysage culturel du Morne», cette montagne était jadis le sanctuaire de nos ancêtres, esclaves marrons. Aujourd’hui, le Morne est un lieu qui nous rappelle l’ère coloniale et l’agonie que subissaient les esclaves à l’époque. Culminant à 555 mètres, la montagne abrite une végétation luxuriante, avec des plantes endémiques et exotiques à perte de vue.
 


                             La légendaire montagne du Morne vue du ciel

6. Corps de Garde

Visible de la ville de Rose-Hill et de Quatre Bornes, le Corps de garde – d’origine volcanique - est situé entre la montagne du Rempart et Le Pouce. D’une altitude de 720 mètres, il est probablement le 4e sommet le plus haut de Maurice. Le Corps de garde tient son nom en référence au corps de garde qui se trouvait autour de la montagne à l’époque de la colonisation, pour empêcher aux esclaves de s’y cacher.  Cette montagne est également réputée pour sa réserve naturelle de 90, 33 hectares où sont nichées des espèces endémiques voire très rares telles que la mandrinette ou Pilea trilobata, une plante que l’on croyait disparue mais qui a été (re)découverte en 2005.


                     L'élévation basaltique - Corps de Garde - culminant à 555m de haut

7. Trois Mamelles

Situé dans le sud-ouest de l’île Maurice, les Trois Mamelles représentent trois pics (d’une altitude de 600 m) appartenant à l’un des massifs montagneux les plus appréciés des randonneurs. Le nom des Trois Mamelles provient de la forme de pics de la masse montagneuse, ressemblant à des mamelles. Une fois arrivé au sommet, une splendide vue sur Yémen vous est offerte. De quoi vous récompenser après l’effort fourni !


                         Magnifique paysage orné par la beauté à l'état pur des Trois Mamelles

8. Montagne du Lion

La montagne du Lion se trouve dans le sud de l’île, non loin des villages de Vieux-Grand- Port. Elle atteint 480 mètres d'altitude et faisait office de mirador en 1810 pendant la bataille du Vieux-Grand-Port. Elle tient son nom de sa forme qui fait penser à la crinière et au dos d’un lion. Le lieu est hautement recommandé pour les amateurs d’escalade et de randonnés car une fois en haut, c’est un panorama époustouflant sur les îlots du sud, la baie du Vieux-Grand-Port et les champs parfumés de canne à sucre qui se décline.


      Panorama majestueux : la Montagne du Lion avec pour fond de paysage, l'océan Indien

Toutes faites de roches basaltiques – issues d’une coulée de lave refroidie – les  montagnes ornant l’environnement de notre pays représentent indéniablement la beauté des forces de la nature à l’état pur. Car en plus d’être magnifique, ces montagnes ont aussi un grand rôle écologique : celui d’abriter nos plantes indigènes et endémiques que nous nous devons de préserver.

Note de la rédaction : Cet article fait partie d'une série d’articles sur la (re)découverte de l'île Maurice. Si vous pensez avoir une idée intéressante à faire valoir, laissez-nous savoir dans les commentaires ci-dessous. Nous ne vous promettons rien, mais nous ferons de sorte à lire chaque commentaire.

 
Publicité
Publicité

Nu zil, Nu Dekuvert est une initiative visant à promouvoir l'île maurice sous toutes ses facettes, sur le plan local comme international. Le but est avant tout, de raviver les esprits, de manière formelle ou informelle - à travers des textes et images, faisant appel à nos sens - afin de faire (re)découvrir, certains aspects oubliés ou négligés de notre île. 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires