SAJ: «Tant que les parasites seront là, nous ne pourrons rien rebâtir»

Avec le soutien de
Le Premier ministre, lors du lancement d’un atelier de travail sur le «Zero budget natural farming», au MGI, le samedi 5 septembre.

Le Premier ministre, lors du lancement d’un atelier de travail sur le «Zero budget natural farming», au MGI, le samedi 5 septembre. 

Il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Le Premier ministre a fait une virulente sortie contre ses adversaires, le samedi 5 septembre, lors du lancement d’un atelier de travail sur le Zero budget natural farming, au MGI. «Nous sommes au courant de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays et nous mettons de l’ordre. Mais certains nous tiennent pour responsables», a lancé sir Anerood Jugnauth.

«Ena bann parazit ki pe bwar disan. Tan ki sa bann parazit la, nou pa pou kapav rebatir», a-t-il martelé. Et d’ajouter: «Aujourd’hui, les travaillistes affirment que le gouvernement pe koul pei. Les gens sont aveugles.»

Paul Bérenger en a aussi pris pour son grade. Tout en indiquant que c’est le leader de l’opposition lui-même qui l’a convaincu de quitter le Réduit, il a affirmé qu’«au lieu de sauver le pays, il s’est sauvé». «Ouver lizié e rézoné», a-t-il demandé à la population.

En ce qu’il s’agit des accomplissements de son gouvernement, sir Anerood Jugnauth a soutenu qu’il faut «de la patience. Il faut une culture du travail».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires