Antigang : Un polar à deux balles

Avec le soutien de

Après de longues années passées à la Brigade de la répression du banditisme, le commissaire Serge Buren a fini par devenir une légende. Il a toujours couru après les bandits les plus notoires et jamais une crapule ne lui a échappé. Mais il faut dire que ses méthodes ont toujours été celles du célèbre inspecteur Harry. Et, s’il a pu jusque-là éviter les ennuis avec sa hiérarchie, c’est parce que le commissaire Buren a toujours su s’entourer de jeunes inspecteurs qui savaient «oublier» le règlement quand il le fallait, jouer de la batte de base-ball ou du chantage à l’occasion et même donner dans le faux témoignage pour servir la bonne cause. Voilà qu’apparaît une bande de braqueurs hors du commun, ne reculant devant rien et équipés d’armes de guerre qui dévalisent les banques et les bijouteries avec une facilité déconcertante. Buren et son équipe seront-ils à la hauteur ?

LA NOTE : 4/10

Avec Antigang, Benjamin Rocher, le co-réalisateur de l’estimable La horde (qui ne brillait déjà pas pour sa direction d’acteurs) et de l’ambitieux et décalé Goal of the dead, se fourvoie dans les bonnes intentions, celles d’un polar humoristique, avec des flics peu orthodoxes, qui aiment agir contre les braqueurs avec des battes de baseball. Les bonnes intentions s’arrêtent avec le visuel publicitaire, forcé et caricatural, qui vend bien l’action-movie à l’américaine auquel on assiste.
 
On commence par un générique à la texture Grindhouse/ seventies du pauvre, avec une musique rock un peu ringarde et une litanie de mauvais gags, notamment sur une légende qui influence le personnage de flic à forte carrure qu’incarne le vétéran Jean Reno, un certain Johnny… On s’attend à ce qu’il nous lâche l’histoire d’un grand flic de l’ombre, aux exploits épatants, mais non, il fait référence à Johnny Hallyday. Le niveau est donc posé.
 
Dans un langage jeune un peu chelou, Jean Reno semble paumé au milieu du film et de son équipe, surtout face au jeune et énergique Alban Lenoir, qui semble être le seul à réellement s’amuser dans ce film. Ses répliques, ses scènes d’action, son jeu, il a tout bon. Mais c’est bien le seul.
 
Les séquences d’action, qui se multiplient dans la deuxième partie du film, sont on ne peut plus américaines. Les influences sont clairement là, de Heat à Matrix, en passant par Point Break. Sauf qu’à trop vouloir copier, le réalisateur se concentre sur les effets de style (ralentis, gros plans sur les armes à feu, impacts de balles en CGI) et en oublie l’essentiel : les scènes d’action manquent de lisibilité et les autres, plus calmes, font penser à un téléfilm de TF1, avec une photographie criarde et colorée qui ne colle pas du tout à l’ensemble.
 
Obsédé par les histoires de coeur et de famille de ses flics avec des personnages féminins particulièrement creux, ce polar aux punchlines foireuses se cherche une personnalité, et la trouve dans la comédie policière frenchie digne des pires Besson. C’est dommage, car à certains moments, le film semble bouger dans la bonne direction (par exemple, dans l’opposition de méthode entre flics), mais au final, n’en a pas le courage. Et que dire de l’insensibilité de cette orgie de violence policière gratuite dans un contexte actuel où ce genre d’action provoque une véritable levée de boucliers partout dans le monde ? Bref, ce film fera sans doute plaisir aux amateurs du genre, mais vous êtes à la recherche d’un Heat à la française, passez votre chemin.
 
 
FICHE TECHNIQUE
Genre : Policier, action
Durée : 1 h 30
De : Benjamin Rocher
Avec : Jean Reno, Caterina Murino, Alban Lenoir
Salles : Star Bagatelle, La Croisette
 
 
LA RAGE AU VENTRE
 
L’histoire en une ligne : Un champion du monde de boxe qui perd sa fortune et la garde de sa fille lorsque sa femme est tuée, va devoir se battre pour retrouver sa voie…
Titre original : Southpaw
Genre : Drame, sport
Durée : 2 h 04
De : Antoine Fuqua
Avec : Jake Gyllenhaal, Rachel McAdams, Forest Whitaker, Oona Laurence, 50 Cent, Naomie Harris
 
 
LES 4 FANTASTIQUES
 
L’histoire en une ligne : Quatre jeunes gens se retrouvent projetés dans un monde parallèle qui modifie leurs formes physiques et bouleverse leur vie, les forçant à travailler ensemble pour sauver la Terre d’un ancien allié devenu leur ennemi.
Genre : Action, science-fiction
Durée : 1 h 46
De : Josh Trank
Avec : Jamie Bell, Toby Kebbell, Kate Mara, Michael B. Jordan, Miles Teller
Salles : Star Bagatelle
 
 
MISSION IMPOSSIBLE : ROGUE NATION
 
L’histoire en une ligne : l’IMF est dissoute et Ethan Hunt est livré à lui-même alors qu’il fait face au Syndicat, une redoutable organisation décidée à bouleverser l’ordre établi dans le monde.
Genre : Action, aventure
Durée : 2 h 12
De : Christopher McQuarrie
Avec : Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Rebecca Ferguson, Ving Rhames, Sean Harris, Alec Baldwin
Salles : Star Bagatelle, La Croisette
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires