PANIQUE À CAUSE DE FACEBOOK

Avec le soutien de

Une attachée de presse a eu des sueurs froides cette semaine : elle pensait que la page Facebook de son ministre avait été piratée. L’IT Unit, la police et l’ICTA ont été alertées. Heureusement pour elle que tout est finalement rentré dans l’ordre le lendemain...

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires