Seychelles : un ancien billet de 50 roupies intéresse les collectionneurs

Avec le soutien de

 Il faut incliner la tête vers la droite pour lire l'inscription... à savoir les branches du cocotier formant le mot "SEX".

 
Un billet de banque seychellois datant des années 70 qui, jusqu’ici n’intéressait personne, fait depuis quelque temps parler de lui… Il sera bientôt vendu aux enchères par l’entreprise Duke's of Dorchester, alors que sa valeur faciale n’est que de 50 roupies seychelloises ! Mais qu’a-t-il de si particulier, ce billet datant de l’époque où l’archipel était encore une colonie britannique. 
 
Eh bien, dépendant de l’angle de vue, on peut y voir l’inscription du mot «SEX» à côté de la tête de Sa Majesté la reine Elizabeth. La souveraine figure sur ce billet comme sur les monnaies de toutes les nations faisant partie de l’Empire britannique (les Seychelles n’ont obtenu leur indépendance qu’en 1976). Qui plus est, ce sont les branches d’un cocotier qui forment le mot ! Toutefois, ce n’est pas un détail qui saute aux yeux au premier abord. Il faut juste incliner la tête vers la droite pour le voir.
 
Si pour l’entreprise Duke of Dorchester c’est là un élément qui pourrait faire grimper la cote de cet «objet de collection», pour la Banque des Seychelles, il n’y a toutefois pas de quoi fouetter un chat. Elle dit même avoir été au courant de ce détail depuis plus de quarante ans. 
 
«D’après les recherches que nous avons faites dans un livre sur l’histoire des monnaies des Seychelles, nous avons découvert un article de 1972 qui faisait état des lettres ‘SEX’ près de la tête de la reine, lorsque nous avons publié le livre, en 2007 et 2008», a précisé à la Seychelles News Agency Mike Tirant, responsable des services bancaires. Serait-ce la raison pour laquelle le billet a été retiré de la circulation en 1973 ? 
 
Toujours est-il que la Banque centrale des Seychelles a en sa possession deux de ces billets de 50 roupies, qu’elle garde dans ses archives et qui ne sont donc pas à vendre. Dans le livre sur les monnaies de la banque centrale des Seychelles, précise la Seychelles News Agendy, «la valeur du billet était estimée à 2,50£, mais aujourd’hui  il en vaudrait 200£». «Plus le billet est vieux et plus il a de la valeur, c’est comme cela que marchent les pièces de collection», note encore Tirant. 
 
C’est la banque centrale des Seychelles qui supervise la mise en circulation des billets dans le pays, note encore l’agence de presse seychelloise qui rapportes les propos de Mike Tyrant au sujet d’éventuelles inscriptions malheureuses. «Nous essayons de prendre toutes les garanties pour éviter qu’il n'y ait des inscriptions cachées… mais à la fin c’est une question d’interprétations», commente-t-il. Toutefois, certains supposent que le mot pourrait avoir été gravé exprès, car à cette époque, Les Seychelles voulaient obtenir leur indépendance.
 
Tirant précisé aussi que les billets datant de la période de 1979 à 1983 sont aussi très demandés par les collectionneurs, «car ils ont été les premiers billets de banque, émis par la Banque centrale des Seychelles comme entité monétaire».
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires