La Vallée de Ferney

Avec le soutien de

Le 5 septembre, La Vallée de Ferney, réserve naturelle de 200 hectares située dans les hauteurs de Grand-Port, accueillera la huitième édition du Ferney Trail. L’occasion de (re)découvrir ce lieu d’exception et les activités qui y sont proposées.

Le Jardin de Ferney


<
Le latanier de Chine et ses graines bleu vert.


> La Caze Farata, à l’ombre d’un grand badamier.


> Le tronc du kapokier, recouvert d’épines coniques.

Alors que la pesée de la canne a toujours lieu sur cette ancienne propriété sucrière du sud-est de l’île, nous pénétrons dans l’allée ombragée du Jardin de Ferney. Jonchant le sol, de petits fruits bleu vert éveillent notre curiosité. Nous apprenons de Ravi Gunsee, Conservation Officer de La Vallée de Ferney, que ce sont ceux du latanier de Chine, aux feuilles en forme d’éventail. Outre ces lataniers, ajoute-t-il, le jardin contient de nombreux palmistes blancs aussi appelés palmistes salade. Le lieu compte aussi des manguiers de la variété Maison Rouge et un vénérable kapokier dont la largeur du tronc, recouvert d’épines coniques, impressionne. Sur la grande pelouse, deux cabanes ont été aménagées. L’une d’elles, appelée «La Caze Farata», offre à la clientèle, sur réservation, la possibilité de déguster ce mets – avec des curries – et même de participer à sa préparation, nous informe Dominique Géroflé, Sales and Marketing Coordinator. Le jardin permet également aux randonneurs de pique-niquer après la marche dans la vallée.

Le potager


> Raj, le responsable du potager, nous montre une betterave de belle taille.

Le potager du Jardin de Ferney fait la fierté de Raj qui y travaille de six heures à midi. Il n’utilise aucun pesticide, nous dit-il, mais quand il prépare la terre au moment des semis, il y introduit du compost et de l’écume de sucrerie comme engrais. Les rangs de ce «kitchen garden» regorgent de beaux légumes et d’herbes aromatiques: lalos, brèdes de Chine, laitues, betteraves, choux, carottes, thym, persil, coriandre, menthe, basilic… Des produits frais et sains qui se retrouvent ensuite dans la cuisine du restaurant Le Ferney Lodge. Le concept plaît aux clients soucieux de savoir d’où provient ce qu’ils consomment, souligne Ravi Gunsee. Pour protéger ses légumes des oiseaux, Raj utilise des CD qu’il suspend au-dessus des rangs mais aussi des structures rectangulaires sur mesure, recouvertes d’un filet à petites mailles.

Les caféiers


> Le petit pont menant à la plantation de caféiers.


> Les cerises qui renferment les précieux grains.

Au fond du jardin, une cinquantaine de caféiers sont actuellement en fructification et portent sur leurs branches de multiples cerises qui se colorent déjà de rouge. Après la récolte, les grains qu’elles renferment sont torréfiés par Les Brûleries de la Fournaise, précise Dominique Géroflé. La clientèle peut en sus visiter, non loin du jardin, un Musée du café. L’histoire et les particularités du café de Ferney y sont présentées avec, en option, une dégustation.

Le Ferney Lodge

À l’entrée de la réserve naturelle, à une quinzaine de minutes en car de la réception, se trouve le restaurant Le Ferney Lodge. Avec son toit de chaume, cet ancien campement de chasse s’intègre parfaitement à la nature alentour. L’aménagement paysager a été bien pensé et les ixoras, taillés en grosses boules, impeccables, séduisent d’emblée. Du restaurant, l’on a vue, d’un côté, sur un parc verdoyant où cinq tortues d’Aldabra se promènent et se nourrissent à leur rythme et de l’autre, sur la vallée. À la carte de l’établissement de 50 couverts, ouvert de neuf à 17 heures, figurent des plats confectionnés à partir de produits du terroir tels que le steak ou la vindaye de cerf. Des mets rehaussés par les légumes et herbes aromatiques du potager !
 
Avant de vous présenter la réserve naturelle gérée par La Vallée de Ferney Conservation Trust, un partenariat entre le gouvernement et le groupe CIEL qui a vu le jour en 2006, nous nous sommes intéressés, dans un premier temps, aux autres sites «Main Verte» rattachés à la réserve : le Jardin de Ferney, puis le restaurant Le Ferney Lodge et ses environs.
 

Infos Pratiques

La Vallée de Ferney est ouverte sept jours sur sept. La première visite débute à 9 heures et la dernière à 15 heures. Les randonnées pédestres guidées dans la réserve ont lieu sur réservation à 10 et 14 heures.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires