Unfriended: un film d’horreur sans surprise

Avec le soutien de

Une jeune lycéenne se suicide après qu’une vidéo compromettante d’elle a été publiée sur Internet. Un an plus tard, six de ses amis se connectent, un soir, sur Skype, pour «tchater» entre eux. Mais une septième personne, inconnue des autres, se connecte également. Cet intrus se montre très vite sous un visage inquiétant et menace les six amis de tuer le premier qui se déconnectera. Peu à peu, les événements tragiques qui ont marqué la bande, un an plus tôt, refont surface et se montrent sous un nouveau jour.

LA NOTE : 4/10

Universal est le distributeur numéro 1 de ce premier semestre, à l’échelle planétaire : Fast 7, Jurassic World, 50 nuances de Grey, Pitch Perfect 2, Ex Machina ont tous été des succès. N’oublions pas dans la foulée une petite production obsédée par l’écran, entièrement filmée via des webcams d’ordinateur, des fenêtres Skype, Facebook et YouTube, intitulée Unfriended. Avec plus de 30M$ pour une mise de départ ridicule de 1M$, c’est déjà un sacré carton !

Pourtant, même les amoureux du cinéma d’épouvante les moins exigeants et les plus ouverts d’esprit devront se montrer très prudents avant de prendre leur ticket. Cette production un temps titrée Cybernatural, n’est rien d’autre qu’un film faussement effrayant destiné à un public adolescent qui passe des nuits blanches sur Facebook et Skype; elle aura du mal à séduire les plus de 18 ans.

Ce qui aurait pu être un retour au slasher façon 80s (la revanche d’outre-tombe d’une jeune suicidée victime de harcèlement) ou du film de malédiction à la Ring (la menace ici n’étant pas liée directement au téléphone et à la VHS maudite comme dans le classique japonais, mais aux réseaux sociaux) devient une laborieuse compilation de technologies online à la mode. À l’écran, le «chat» passe d’un duo d’amoureux prêt à s’adonner aux plaisirs virtuels à un groupe d’amis tous connectés pour quelques heures de vides caractérisés.

Assiste à leur chat, une étrange figure anonyme qui scrute tout ce qui se passe. Est-ce un hacker, un plaisantin mal intentionné alors que retentit le macabre anniversaire du suicide d’une lycéenne, ou serait-ce son fantôme ? Alors que les amis communiquent en live, ou via des chats parallèles, les protagonistes ouvrent des fenêtres supplémentaires sur Facebook ou Youtube, ils visitent quelques sites clé du Web, et même un site de paranormal pour donner le ton. Mais le fantôme prend possession de tous les espaces, bloque les options, falsifie les informations en ligne. Terrifiant, en effet…

Cinématographiquement, Unfriended s’égare plutôt vite. La bonne idée du procédé devient vite l’opportunité de placer des produits pour séduire un public boulimique de logiciels et de réseaux sociaux. La cruauté du virus venant de l’au-delà passe par quelques jeux idiots pour éliminer un à un des protagonistes qui ont pour seule épaisseur la surface d’un écran en mauvaise définition... L’origine de la vidéo scandale qui a poussé la jeune femme au suicide est dévoilée sur le tard, d’une origine crasse (au sens propre et figuré), elle s’accompagne d’un ultime rebondissement que l’on voit venir à des kilomètres. À voir pour les ados fans de petites frayeurs…

FICHE TECHNIQUE

Genre : Épouvante - horreur

Durée : 1h25min

De : Levan Gabriadze

Avec : Shelley Hennig, MosesStorm, Renee Olstead, Will Peltz, Jacob Wysocki, Courtney Halverson, Heather Sossaman

Salles : Star La Croisette, Bagatelle

Source : Internet

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x