SAJ : «La loi sur la corruption sera amendée»

Avec le soutien de
SAJ lors de l’ouverture de la «Global SIDS conference on anti-corruption reforms», le 17 août.

SAJ lors de l’ouverture de la «Global SIDS conference on anti-corruption reforms», le 17 août.

Le Premier ministre l’a réaffirmé : il entend faire de la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent une priorité de son gouvernement. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) a ainsi indiqué qu’une série de mesures seront mises en œuvre bientôt. Il intervenait lors de l’ouverture de la Global SIDS conference on anti-corruption reforms, le lundi 17 août.

La Prevention of Corruption Act sera donc amendée et une Financial Crime Commission mise sur pied. Cette commission devrait permettre une meilleure coordination et synergie entre les différents organismes luttant contre la fraude, le blanchiment d’argent et autres.

A moyen terme, une nouvelle Declaration of Assets Act sera présentée, a indiqué le Premier ministre. Cela concerne notamment les membres de l’Assemblée nationale. Une Financing of Political Parties Act verra aussi le jour de même qu’un code de conduite pour tous les députés et les senior public officers. Une Fraud Act est aussi à l’agenda.

Enfin, l’Electoral Supervisory Commission aura davantage de pouvoirs pour contrôler et sanctionner les cas de fraude, de corruption et de conflit d’intérêts durant les élections. Cette commission aura aussi pour mission de se pencher sur le financement des partis politiques.

Nando Bodha a, lui, déclaré qu’il y a «la volonté d’aller jusqu’au bout concernant la bataille contre la fraude et la corruption. La détermination du gouvernement est claire». Selon le ministre, un arsenal juridique verra le jour incessamment. «Tout sera mis en place très bientôt.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires