[Vidéo] Pravind Jugnauth: «Où était le Bar Council quand la police m’a arrêté ?»

Avec le soutien de
Lors d’un point de presse samedi 1er août, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il n’y a pas de climat de terreur dans le pays.

Lors d’un point de presse, samedi 1er août, Pravind Jugnauth  déclare qu’il n’y a pas de climat de terreur dans le pays.

La réplique de Pravind Jugnauth, à la suite de la réaction du Bar Council dans l’affaire opposant le Directeur des poursuites publiques (DPP) à la police et l’Independent Commission against Corruption (ICAC), est cinglante. «Où était le Bar Council quand la police m’a arrêté ?», a-t-il lancé lors de la conférence de presse du Mouvement socialiste mauricien (MSM) samedi 1er août. 
 
S’exprimant longuement sur cette affaire où le DPP, Me Satyajit Boolell, a failli être arrêté, Pravind Jugnauth a rappelé qu’il a lui-même été arrêté le 26 décembre 2012, dans le cadre de l’affaire de pédophilie alléguée au MITD, avant d’être relâché. Son avocat, Me Roshi Bhadain avait subi le même sort, a-t-il souligné.
 
Pravind Jugnauth a aussi déclaré que le DPP se doit de faire face à la justice. Il explique que l’ancien Premier ministre se rend régulièrement aux Casernes centrales et que l’ancien président de la République s’y est rendu aussi, «pourquoi pas le Directeur des poursuites publiques ? s'est-il demandé. Mo pa compren kifer li pa le donn statement.»

Pas de «crise institutionnelle»

L’ancien ministre des TIC a, par ailleurs, avancé qu’il n’y a pas de «climat de terreur»  dans le pays, et encore moins de «crise institutionnelle». Selon lui, ce n’est qu’un «petit groupe de professionnels» qui veut faire croire que tel est le cas parce que le gouvernement mène sa campagne de nettoyage. «Ce n’est pas la population qui vit dans la peur mais ceux qui ont commis des crimes sur le dos du peuple.»
 
Commentant son voyage en Angleterre, il a indiqué qu’il s’y est rendu pour rencontrer Me Clare Montgomery de Matrix Chambers. Celle-ci fera partie du panel d’avocats qui assurera sa défense pour son procès en appel suite à sa condamnation dans l’affaire Medpoint.

SAJ en France

Il a également démenti les rumeurs selon lesquelles Roshi Bhadain, sir Anerood Jugnauth et lui-même se sont rendus en Angleterre «pour une mission spéciale». Le leader du MSM a indiqué qu’il n’a pas rencontré son père, qui n’est resté qu’un jour pour une visite privée avant de se rendre en France. Et d’ajouter que le Premier ministre est en pleine forme.
 
La polémique entre Showkutally Soodhun et Xavier-Luc Duval a aussi été évoquée. Selon Pravind Jugnauth, il a rencontré les deux parties et le chapitre est clos. 
 
 

Publicité
Publicité

Ce n’est pas encore la fin de l’affaire MedPoint. La Cour suprême a permis ce jeudi 22 mai au Directeur des poursuites publiques de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth devant le Conseil privé. Retour sur cette affaire qui dure depuis 2011.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires