Bras de fer entre Soodhun et le maulana Cheikh Khaled El Zant

Avec le soutien de
Cheikh Khaled El Zant a quitté Maurice dimanche soir pour l’île de La Réunion.

Cheikh Khaled El Zant a quitté Maurice, dimanche soir, pour l’île de la Réunion.

Cheikh Khaled El Zant, qui exerçait à la mosquée Al-Aqsa, a plié bagage dimanche soir. Il se trouve en ce moment à l’île soeur avec sa famille.

Des rumeurs selon lesquelles il tenait des propos blasphématoires ont surgi. «Certains discours tenus par le maulana sont inacceptables. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il doit partir dans l’intérêt du pays», indique le ministre du Logement et des Terres Showkutally Soodhun.

Le Work Permit Committee a ainsi pris la décision, le21 mai dernier, de ne pas renouveler le permis de résidence et de travail de Cheikh Khaled. Toutefois, on lui a accordé un délai moral à cause du ramadan et de ses enfants.

«On m’a accusé de blasphème»

Le maulana a donc mis le cap sur La Réunion, à 23 heures, dimanche, sur le vol MK248 d’Air Mauritius en compagnie de son épouse Samia et cinq de ses sept enfants. Selon Cheikh Khaled El Zant, les rumeurs le concernant sont «infondées».

«Le ministre Soodhun a politisé cette affaire. De quel droit mêle-t-il la théologie et la politique? Ce qui est plus grave, c’est qu’on m’a accusé de blasphème et de vouloir semer la division au sein de la communauté musulmane. Ce qui est absolument faux», lance Cheikh Khaled El Zant. À l’express, le maulana a allégué qu’il a été victime «d’acharnement».

Des fidèles de la mosquée et le comité de soutien de Cheikh Khaled sont remontés. Ils parlent, eux, de «complot».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x