Affaire DPP-ICAC : «C’est une attaque brutale et honteuse», dit Navin Ramgoolam 

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam a déploré la situation qui prévaut au sein des institutions à l’issue du BP, lundi 20 juillet.

Navin Ramgoolam a déploré la situation qui prévaut au sein des institutions à l’issue du BP, lundi 20 juillet.

Le Parti travailliste (PTr) est sorti de son mutisme. Le Bureau politique (BP) s’est réuni, lundi 20 juillet, à son quartier général. Il a surtout été question de l’affaire Sun Tan opposant la police et l’ICAC au Directeur des poursuites publiques (DPP) et qui a failli mener à l’arrestation de ce dernier. «C’est une attaque brutale et honteuse contre un poste constitutionnel», a déclaré Navin Ramgoolam à l’issue du BP.
 
«Nous avons attendu la fin du ramadan et avons tenu à faire ce BP surtout dans le contexte de ce qui arrive à nos institutions», a expliqué Navin Ramgoolam. «C’est très grave car le DPP est un poste constitutionnel et l’un des plus importants.» 
 
L’ex-Premier ministre indique que l’exécutif du PTr se réunira vendredi prochain. Questionné sur l’éventuelle présence de Me Rama Valayden qui avait fait état d’un «climat de terreur» au sein du judiciaire, dans le sillage de l’affaire Sun Tan, il soutient qu’il espère que celui-ci sera présent.  Et que les Rouges rencontreront la presse éventuellement .
 
Navin Ramgoolam ajoute qu’il a aussi été question, lors du BP, de la tenue du congrès du PTr. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires