Abus allégué sur un mineur par un prêtre: le Diocèse réagit

Avec le soutien de
Dans un communiqué émis mardi 14 juillet, le Diocèse de Port-Louis confirme avoir pris des mesures concernant cette allégation d’abus sur un mineur par un prêtre.

Dans un communiqué émis mardi 14 juillet, le Diocèse de Port-Louis confirme avoir pris des mesures concernant cette allégation d’abus sur un mineur par un prêtre.

C’est dans la soirée du samedi 25 avril que le crime aurait été commis. Ce soir-là, un religieux de l’Ouest aurait commis des attouchements sur un adolescent de 15 ans. C’est en tout cas ce qu’allègue ce dernier.

Vendredi 10 juillet, une policière affectée à la Child Development Unit (CDU) du ministère de l’Égalité du genre a rapporté l’affaire à la police. La présumée victime est un élève de Form IV. L’adolescent a raconté que le 25 avril au soir, il se trouvait dans la maison du prêtre, un homme âgé de près de 60 ans. Vers 23 heures, ce dernier aurait commis des attouchements sur le jeune homme alors qu’ils étaient allongés sur un matelas. Une demi-heure plus tard, le religieux aurait suivi l’adolescent aux toilettes et là, il lui aurait fait toucher ses parties intimes.

Beaucoup de jeunes passent la nuit chez le religieux

Tout comme cet adolescent, beaucoup d’autres jeunes qui fréquentent cette église passent la nuit au domicile du religieux. D’ailleurs, le 25 avril, un autre adolescent était présent mais il se trouvait dans une autre chambre. Le samedi 30 mai, le jeune homme s’est confié à son cousin.

Et c’est à la fin du mois de juin que sa mère a été mise au courant des allégations. Elle s’inquiétait du changement d’attitude de son fils, qui ne fréquentait plus cette église. Elle l’a alors interrogé et il lui a raconté ce qui lui serait arrivé.

La femme en a discuté avec son époux et ils ont décidé de rapporter ces accusations au chef hiérarchique du religieux, qui a alors référé l’affaire à la CDU. Durant la journée de lundi 13 juillet, le suspect, qui officie depuis plus d’une dizaine d’années dans la région, a été convoqué pour donner sa déposition. En présence de son homme de loi, il a nié les allégations contre lui. Il a été autorisé à rentrer chez lui.

«Il faut une enquête approfondie», dit le Diocèse

Le Diocèse de Port-Louis n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué émis mardi 14 juillet, le vicaire général, Jean Maurice Labour, confirme avoir été mis au courant de l’affaire. Un comité diocésain a été nommé par  Monseigneur Piat pour faire une première vérification interne, explique-t-il. Mais «il est impossible à ce stade de dire s’il y a eu une faute ou non de la part du prêtre incriminé».

Le vicaire ajoute que les faits allégués«sont graves et qu’il faut une enquête plus approfondie». Le prêtre a pour le moment été mis en retrait temporaire, suivant le protocole promulgué par le diocèse de Port-Louis, en 2013.

Quant à l’adolescent, il est suivi par un psychologue. Il est prévu qu’il soit examiné par un médecin légiste pour les formalités policières. Cette affaire est suivie de près au quartier général de la police et à l’hôtel du gouvernement.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires