RAMGOOLAM SE SAIT «ESPIONNÉ»

Avec le soutien de

Si c’est une pratique courante à Maurice que tous les chefs et leaders des grands partis politiques de l’opposition soient régulièrement suivis par des membres du National Security Service (NSS) lors de leurs déplacements, Navin Ramgoolam a sa façon de faire savoir qu’il est pris en filature. À chaque occasion qui se présente à lui, il arrête sa voiture et fait comprendre aux membres du NSS qu’il sait qu’il est suivi. Quand il était pris en filature, sir Anerood Jugnauth avait, lui, l’habitude de les saluer de la main.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires