LE PRB DE LA COLÈRE

Avec le soutien de

Les «carapates» ont toujours la vie facile au sein de la station de radiotélévision. La colère grogne parmi ceux qui avaient été mis au placard sous les deux précédents gouvernements de Navin Ramgoolam, les «protégés» n’ayant pas été inquiétés par l’alliance Lepep depuis qu’elle a pris le pouvoir il y a maintenant sept mois. Les anciennes victimes déplorent que la nouvelle direction se plie en quatre pour réclamer des augmentations salariales et des postes taillés sur mesure pour ces personnes. Notamment à travers la préparation de la nouvelle grille salariale du PRB.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires