Madagascar : une quinquagénaire lynchée pour rapt d’enfant

Avec le soutien de
Ce sont dans les rues de Mamamba Antehiroka que la quinquagénaire a été lynchée.

Ce sont dans les rues de Mamamba Antehiroka que la quinquagénaire a été lynchée.

Elle a été passée à tabac. Tombée dans les griffes d’une foule en furie, une quinquagénaire accusée d’être une ravisseuse d’enfant a été lynchée dans les rues de Mahamamba Antehiroka, hier dimanche 12 juillet. Des individus la frappaient comme des sourds lorsque les forces l’ordre sont arrivées in extremis. La quinquagénaire a été arrachée à la foule et a été embarquée à la gendarmerie d’Ambohibao.

Ces scènes de violence sont survenues aux alentours de 14 heures, lorsque la suspecte a été surprise avec un garçonnet de cinq ans et demi. Les parents de celui-ci sont maraîchers et tiennent un étal dans un coin de la rue. «Le petit était seul dans la rue lorsque la femme mystérieuse l’a approché. Elle tenait dans la main une bouteille d’eau, qu’elle a fait boire au garçon. Ensuite, ce dernier s’est mis à la suivre », explique Yvonne Razaiarinoro, une jeune femme qui habite dans les parages. «La suspecte avait déjà fait plus d’une centaine de mètres avec l’enfant lorsque la soeur jumelle du petit l’a signalé à leur père. Désemparé, ce dernier a couru après son fils pour empoigner la femme qui a voulu emmener ce dernier», ajoute la riveraine.

Des badauds se sont attroupés en un éclair dès que la quinquagénaire a été capturée. Alors que des individus en colère se jetaient sur elle, des personnes de l’entourage du garçonnet ont, pour leur part, alerté la gendarmerie.

La quinquagénaire a échappé de justesse à un lynchage à mort et a été embarquée à bord d’un véhicule de la gendarmerie qui l’a conduite au poste d’Ambohibao, avec les proches de l’enfant. Quelques minutes plus tard, d’autres personnes clamant qu’elles n’en ont pas fini avec la femme incriminée, ont débarqué à bord d’une camionnette.

Le fait que deux autres enfants disparus à Morobiby Antehiroka depuis une semaine demeurent introuvables a mis le feu aux poudres. Les plus vindicatifs voulaient que la femme leur soit livrée, mais les gendarmes sur place ont réussi à les calmer. Sommée de quitter les lieux, la foule qui s’est ruée vers le siège de la gendarmerie. Elle s’est dispersée après près d’une heure.

Selon nos sources à la gendarmerie, la quinquagénaire sentait l’alcool lorsqu’elle a été arrêtée. Interrogée, elle aurait été incapable de clarifier ses intentions. «Elle a simplement affirmé avoir voulu emmener l’enfant dans un bistrot», indique un gendarme qui a procédé l’arrestation de la suspecte. Celle-ci sera transférée à la brigade territoriale de la gendarmerie à Talatamaty pour enquête. La famille du petit a porté plainte contre la quinquagénaire.

Source: l'express de Madagascar.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires