Les Guignols de l’info n’ont pas dit leur dernier mot…

Avec le soutien de

Ils ont eu chaud, aux Guignols de l’info ! Les jours de l’émission satirique, l’un des programmes les plus anciens du paysage audiovisuel français (PAF) – elle date de 1988 – étaient comptés, à en croire une déclaration de Vincent Bolloré. Le président de Vivendi, à qui appartient la chaîne cryptée n’aurait pas vu d’un bon œil ce trop plein de satire et aurait souhaité faire disparaître le programme de l’antenne dès la rentrée de septembre. La rumeur a circulé pendant plusieurs jours. Mais face à la mobilisation générale, Vincent Bolloré a déclaré, le vendredi 3 juin, qu’il n’était «nullement question de supprimer Les Guignols de l’info» de la chaîne cryptée.

Selon L'Obs, le patron de Vivendi aurait même opéré une volte-face en indiquant, lors d'un comité d'entreprise, vendredi, que le programme «constituait un actif indissociable de la chaîne» et même qu’il «fait partie du patrimoine et de l'histoire» de la chaîne.

Les Guignols de l’info doit selon toute probabilité son salut à l’intervention du public, des syndicats, mais aussi de nombreuses personnalités, dont des politiques, qui se sont tous mobilisés pour le maintien de cette émission satirique. C’est justement là l’ironie, puisque cette émission s’attaque aux personnalités en relevant leur travers et en se moquant d’eux de manière éhontée. Ministres, présidents, stars de la chanson, people et syndicalistes ont en effet leur marionnette et sont régulièrement pris pour cible par les scénaristes dans des sketches tordants. Mais il faut croire que c’est de bonne guerre, puisque ce sont ces mêmes personnes qui sont montées au créneau, déclarant que ce type d’émissions est «bon pour la démocratie».

Jean-Luc Mélenchon, homme politique français de gauche aurait affirmé son soutien, tout comme l’ancien premier ministre français Alain Juppé qui, selon ses dires, aime «[s]e voir dans les Guignols». Le hashtag #TouchePasAuxGuignols a été créé sur Twitter pour l’occasion. 

Malgrés ses déclarations qui se veulent rassurantes, le président de Vivendi garde l’émission satirique en ligne de mire en expliquant qu’elle ne pourrait ne plus être diffusée dans sa forme actuelle. Pour Télérama, les Guignols pourraient voir une modification dans leur rythme de diffusion, qui pourrait devenir hebdomadaire. Selon d’autres médias, le programme pourrait être diffusé dans une tranche cryptée. Où être raccourcie de moitié. Vincent Bolloré aurait même déjà proposé à plusieurs humoristes de récupérer la tranche horaire des Guignols… Pour l’heure, le grand patron ne s’est pas encore prononcé sur la question. Mais l’on sait d'ores et déjà qu’il a d’autres émissions dans son viseur, notamment Le Grand Journal, émission quotidienne présentée par Antoine de Caunes. Résultat, si Les Guignols semblent sortis d’affaire, la bonne humeur n’est pas près de revenir au sein de Canal+.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires